L’Iran organise un concours de caricatures sur l’Holocauste

En réponse aux caricatures du prophète Mohammed publiées par Charlie Hebdo, deux institutions iraniennes lancent une compétition de dessins raillant la Shoah. C’est la deuxième fois qu’un concours de ce type est organisé en Iran.

Heurtés par la représentation du Prophète et après les manifestations organisées dans le monde arabe, des ultraconservateurs iraniens cherchent à choquer en organisant un « concours international » de dessins négationnistes. Répondre à une caricature par une autre, c’est ce que le Tehran Times révèle. La Maison de la caricature et le complexe culturel Sarcheshmeh organisateurs du concours, récompenseront les caricatures allant de 12.000 dollars pour le 1er prix, à 8.000 dollars pour le second, et 5.000 dollars pour le 3e.

L’abus de la liberté d’expression occidentale

En 2006, le journal Hamshahiri, le premier quotidien du pays, avait lancé une opération similaire pour protester contre la publication de caricatures du prophète dans le journal danois Jyllands-Postens qui avaient embrasé le monde musulman. Le but était selon les organisateurs de dénoncer les «double standards» et «l’hypocrisie» des pays occidentaux sur la liberté d’expression.

« En sachant que l’Occident est très sensible à propos de l’Holocauste, nous proposons de les tester sur ce sujet » affirme le directeur de la Maison de la caricature, Massoud Shojaei Tabatabaei. Les participants auront jusqu’au 1er avril pour envoyer leurs « oeuvres », qui seront présentées au musée d’Art contemporain de la Palestine à Téhéran. Soufflant volontiers sur les braises, Massoud Shojaei Tabatabaei ne manque pas de préciser qu’il a choisi cette date parce que le 1er avril est « la journée du grand mensonge » selon lui « l’Holocauste est aussi le grand mensonge des sionistes pour occuper la Palestine ». Le ton est donné.

 

Sephora Benazouz 

 

Écrit par sephoclem