Ligue des Champions : Les enjeux du tirage au sort pour le PSG et Monaco

Le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco seront fixés ce lundi 12 décembre à midi sur leurs adversaires en huitièmes de finale lors du tirage au sort de la ligue des champions qui se déroule à Nyon. IEJ News a passé les affiches potentielles au crible.

Pour le PSG

  • Le gros poisson

Sans conteste, le FC Barcelone revêt le costume d’ogre du tirage pour les Parisiens. Déjà adversaires au stade des quarts de finale en 2013 puis en 2015, à chaque fois ce sont les coéquipiers de Lionel Messi qui ont accédé au tour suivant. Un trident offensif de folie (Neymar, Suarez, Messi), et un ascendant psychologique certain, les dirigeants du PSG croisent les doigts pour ne pas voir le nom du club catalan sur le petit papier.

  • Les belles affiches 

L’Atletico Madrid, finaliste malheureux en 2014 et 2016 face au Real Madrid, sous la houlette de son coach Diego Simeone est toujours un morceau très difficile à négocier.

De la même manière, la Juventus Turin, solide leader de la Série A et invaincue dans sa poule, fait partie des écuries européennes à éviter pour qui souhaite aller le plus loin possible en Champions League.

  • Les loups aux dents longues 

Quelque peu décroché en Bundesliga (6ème après 14 journées), le Borussia Dortmund a réussi un gros tour de force lors des phases de poule en décrochant la première place du groupe, devant le Real Madrid. Spectaculaire à souhait (21 buts marqués en 6 rencontres, l’affiche serait alléchante.

Naples ne figurait pas dans le groupe le plus sexy de ce premier tour de C1 (avec Benfica, Besiktas et le Dynamo Kiev), mais a eu le mérite de s’imposer en tête de la poule. Les napolitains ne sont pas à sous-estimer mais semblent à la portée des champions de France.

  • La proie idéale 

Leicester connait quelques difficultés en Premier League cette saison (14ème à 4 points du premier relégable) mais a réalisé un parcours plus que respectable dans son groupe (4 victoires en 6 matches). Le champion d’Angleterre est difficile à cerner mais semble être l’adversaire idéal à tirer pour le PSG.

Pour l’AS Monaco : 

  • Les gros poissons

Tenants du titre et sur une formidable série de 35 matches sans défaite toutes compétitions confondues (record du club pour Zinédine Zidane), le Real Madrid est le tirage à éviter.

Mastodonte de la Bundesliga, le Bayern Munich figure naturellement parmi les favoris au carré final. Difficile d’imaginer les monégasques sortir vainqueurs d’une double confrontation face aux allemands.

  • Les belles affiches 

Séduisant en début de saison mais malmenés ces dernières semaines, le Manchester City de Pep Guardiola serait un adversaire de (grande) taille pour les hommes de Leonardo Jardim.

Le FC Séville développe un jeu séduisant sous le coaching de Jorge Sampaoli. Une opportunité de rencontrer les triple champions de Ligue Europa constituerait un joli défi pour Monaco.

  • Les proies idéales

Habitués des joutes européennes, Benfica et le FC Porto, respectivement leader et dauphin du championnat portugais, sont des adversaires à la portée de Monaco. Les rencontrer en huitièmes de finale représenteraient une belle opportunité pour se jauger en élimination directe tout en gardant des chances de se qualifier.

Tom Lansard

Écrit par iejpedago