Ligue 1 : la course au titre

Quatre équipes en 6 points à moins de huit journées de la fin du championnat, c’est du jamais vu depuis 10 ans. Paris, Lyon, Marseille et Monaco, les quatre prétendants au titre ont tous des points forts mais aussi des points faibles. Revue des forces et des faiblesses de chacun.

 

Quatre équipes très proches

Que ce soit l’OM, l’OL ou Monaco, tous rêve de détrôner le PSG de sa place de leader et pour cela, chacun réalise une saison exemplaire pour le plus grand plaisir des spectateur de la ligue 1 souvent qualifiée d’ennuyante. Mais l’ennuie ne sera pour cette année avec quatre équipes en 6 points, la lutte pour le titre s’annonce serrée jusqu’au bout.

Capture d’écran 2015-03-31 à 13.40.19

Classement de Ligue 1 après 30 journées

 

Mais quand on y regarde de plus près des petites différences existent entre ces quatre équipes :

Comme on peut le voir il existe de grandes disparités au niveau attaque, alors l’OM, l’OL et le PSG explosent tous les compteurs au niveau des buts, Monaco peine à suivre le rythme puisque les monégasques ne sont que la 9ème attaque du championnat.

Mais il existe un motif d’espoir pour Monaco puisque les joueurs de la principauté ont retrouvé le chemin des buts au cours des trois derniers matchs

Mais la grande force des joueurs de Léonardo Jardim cette saison, c’est la défense. Comme nous le montre le graphique, Monaco est la meilleure défense des quatre équipes. C’est aussi la meilleure défense du championnat et contrairement aux trois autres, les joueurs du rocher encaissent peu de buts et cela pourrait être un avantage non-négligeable pour la fin de la saison. La fin de saison parlons-en, avec 46 matchs déjà joué, le PSG est l’équipe qui à le plus jouer en France. La cause ? des qualifications pour les deux coupes nationales et en Ligue des Champions. Les parisiens sont suivis de près par les monégasques qui ont déjà accumulé 44 matchs toutes compétitions confondues. Cette accumulation de match pourrait peser dans les jambes des derniers représentants français en Coupe d’Europe d’autant plus que l’OL et surtout l’OM sont déjà éliminés des coupes nationales et n’ont pas disputé de Coupe d’Europe cette saison.

Des statistiques oui, mais pas que Les statistiques reflètent certes la forme de la saison mais elles ne reflètent pas la forme du moment.

Après un début de saison compliqué, Monaco et à un moindre degré Lyon ont relevé la barre pour s’établir tout en haut du classement. Pour Paris et Marseille, la non-présence sur le podium à la fin de la saison serait une grosse déception puisque tous les deux sont présents dessus depuis les premières journées. Néanmoins la méforme des marseillais ces dernières semaines pourrait leur être préjudiciable pour la lutte finale, surtout qu’ils ont déjà glissé de la 1ère à la 3ème place. Et au vu du calendrier de la fin de saison, rien ne s’annonce facile pour les phocéens.

Il est intéressant de noter que Paris possède, sur le papier, le calendrier le plus simple. On peut voir aussi que le FC Metz affrontera trois des quatre prétendants au titre et s’annonce déjà comme un arbitre de cette fin de saison.

Des équipes et des hommes forts

Ces équipes fondent leur victoire sur le collectif mais elles comptent toutes dans leur effectif, un homme fort pouvant les porter sur la fin de saison.

Ces joueurs, au sommet de leur art cette saison, sont donc attendus comme des messies pour offrir aux supporters de leur club respectif, le titre de champion de France. Néanmoins rien ne s’annonce facile puisque entre rumeur de transfert et pression des supporters, tout peut très vite se dérégler. Cependant ce sont des joueurs habitués au haut niveau et la perspective d’un titre de champion de France devrait les motiver plus qu’autre chose. Mais pour décrocher ce titre, il faudra certes être performant sur le terrain mais aussi dans les bureaux des présidents.

Un match sur mais aussi en dehors des terrains

Le paramètre économique à pris de plus en plus d’ampleur au cours de ces dernières années et autant dire que les quatre équipes ne sont pas au même niveau.

Les quatre équipes ne boxent pas dans la même catégorie, Paris et Monaco sont loin devant en terme de budget. Les investissements qataris (pour Paris) et russes (pour Monaco) sont bien évidemment la raison de ces sommes. Pour Marseille et Lyon, la logique est tout autre, les temps sont plutôt difficiles et les réductions sont à l’ordre du jour néanmoins, ils arrivent à conserver un budget correct, parmi les plus importants du championnat. En terme d’effectif, Paris est une nouvelle fois loin devant avec un effectif évalué à 370 millions d’Euros, soit quasiment autant que les 3 autres réunis. Paris part donc avec une grosse avance en terme financier mais l’argent n’est pas le facteur principal des résultats même s’il y contribue fortement.

Budget des clubs de Ligue 1 pour la saison 2014/2015

 

Dans les tribunes, c’est Marseille cette fois-ci qui s’impose avec la plus forte affluence moyenne, cela est dû à son stade qui a été rénové et la capacité augmenté à 67 000 places. Le PSG quant à lui possède plus d’abonné mais son stade, de 45 000 places, plombe l’affluence moyenne qui pourrait être bien supérieur s’il était plus grand. Pour Lyon, la problématique est différente, avec un stade obsolète, la capacité reste inférieur à ses deux concurrents mais avec l’arrivée du nouveau stade, l’affluence moyenne devrait vite augmenter. Enfin Monaco est la pire affluence moyenne de Ligue 1 avec moins de 8 000 personnes, un problème récurrent pour les monégasques qui attirent plus de personnes à l’extérieur qu’à domicile.

Sur le net enfin, le PSG est une nouvelle fois loin devant tant sur Facebook que sur Twitter et récolte les fruits de sa stratégie digitale et de son développement à l’étranger.
Derrière le mastodonte parisien, les trois autres clubs sont assez proches même si Monaco est un peu décroché. Marseille domine néanmoins ces concurrents sur Facebook et Twitter. Monaco qui arrive à suivre le rythme sur Facebook avec une grosse communauté mais est à la traine sur Twitter avec à peine 400 000 followers (3 fois moins que l’OM)

La lutte pour le titre sera donc intense et serré. Même si le PSG semble avoir l’avantage sur le terrain et en dehors, l’accumulation des matchs pourrait lui être préjudiciable notamment face à un club comme Marseille qui a joué 14 matchs de moins. Pour Monaco, l’objectif sera de monter sur le podium pour décrocher une place pour la Ligue des Champions mais au vu de leur dernier mois de compétition, le titre semble tout à fait jouable à des monégasques décomplexés.
Pour Lyon et Marseille, la problématique est encore différente, avec un effectif jeune et inexpérimenté à ce niveau, il faudra supporter la pression des supporters et des médias pour la fin de la saison.
Les 4 clubs peuvent prétendre au titre de champion. Les dernières journées s’annoncent donc passionnantes et le suspens sera présent jusqu’à la 90ème minute de la 38ème journée.

 

Julien Guillot

Écrit par Julien Guillot