Liban : Israël cherche à intimider le Hezbollah

Une attaque du Hezbollah à la frontière libanaise a causé hier la mort de deux soldats de Tsahal. Benjamin Netanyahu, menace le mouvement chiite de représailles.

 Hier matin dans les environ de 10h25, un engin explosif lancé par une milice chiite libanaise a touché un groupe de véhicules de l’armée israélienne provoquant entre cinq et dix blessés. Cette attaque, qui s’est déroulé à proximité de la frontière libanaise est une des plus tragiques depuis 2006 d’après le porte-parole de l’armée israélienne.

Deux militaires israéliens ont trouvé la mort ainsi qu’un casque bleu espagnol. D’après l’Espagne, la mort du ressortissant européen aurait été causée par un tir israélien. Lors d’une réunion au Conseil des Nations Unies, le gouvernement espagnol a alors demandé qu’une enquête soit ouverte pour déterminer les causes exactes de ce drame.

Benjamin Netanyahu a, quant à lui, réagit vivement à cette agression. «Ceux qui sont derrière l’attaque en paieront le prix », a indiqué son bureau. L’ambassadeur israélien à l’ONU a déclaré à son tour que le conseil de sécurité devrait « condamner le Hezbollah sans équivoque. »

Ces tensions ressurgissent alors qu’Israël est en pleine campagne législative.

A savoir que ce genre d’incidents se produit régulièrement le long de la frontière israélo-libanaise, et ce depuis le retrait des troupes israéliennes en 2000 après 22 ans d’occupation par Tsahal du sud du Liban.

 Yasser Salfiti

Écrit par jeffyasser