L’ex-Première Dame de Côte d’Ivoire en prison

Elle est surnommée « Maman » par son camp, « Sorcière » par ses détracteurs. Simone Gbagbo a écopé de 20ans de prison.

Accusée d’ « attentat contre l’autorité de l’Etat, participation à un mouvement insurrectionnel et trouble à l’ordre public », Simone Gbagbo s’est pourtant présentée aux Assises d’Abidjan avec un sourire victorieux. Selon son avocat, Rodrigue Dadjé, elle paraissait «Confiante et impatiente de donner sa part de vérité» . Les faits qui lui ont été reprochés remontent à 3 ans. Les Gbagbo avaient refusé de reconnaître le nouveau président : Alassane Ouattara. Une guerre civile avait alors éclaté, faisant plus de 3.000 morts en cinq mois.

La « dame de fer ivoirienne » est aussi soupçonnée d’avoir un lien avec les « escadrons de la mort », une milice qui tuait les opposants politiques aux Gbagbo.

Elle est aujourd’hui poursuivie par la Cour Pénale Internationale pour « crime contre l’humanité », mais ne sera pas transférée à La Haye.

Bilan du procès : 20ans de prison. Mais son avocat a déjà annoncé son pourvoi en cassation.

Léa Bourdon

Écrit par julea