L’Etat islamique projette d’exécuter un deuxième otage japonais

Après l’assassinat de l’otage japonais Haruna Yukawa, l’Etat islamique menace désormais d’exécuter le journaliste Kendji Goto et maintient une pression sur le gouvernement japonais.

La détention de Sajida al-Rishawi kamikaze irakien condamné à mort et emprisonné en Jordanie avait indigné l’Etat islamique. Alors qu’il menaçait d’exécuter les deux journalistes japonais Haruna Yukawa et Kenji Goto l’EI réclamait la somme de 200 millions de dollars au gouvernement japonais. Après l’expiation du délai donné mardi au Japon de deux jours et 72 heures l’EI a publié la vidéo sur sa chaîne Youtube du meurtre de l’otage Haruna Yukawa. Celui-ci s‘adressait directement au gouvernement : »je voudrais souligner combien il est facile de me sauver la vie », déclare l’otage de l’EI dans la vidéo. « Rendez-leur leur sœur qui est aux mains du régime jordanien et je serai immédiatement relâché. Moi contre elle », ajoute-t-il.

Bien que le gouvernement Abe déclare « tout faire pour que Kenji Goto soit relâché au plus vite » et souhaite solliciter l’aide de pays comme la Jordanie et les Etats Unis, les chances que celui-ci soit libéré restent minimes en vue des délais laissés par l’EI.

Alexia Venou

Écrit par camalexia