Les scandales à la PJ

Hier soir Bernard Petit, patron de la police judiciaire a été mis en examen pour violation du secret d’instruction. Un nouveau séisme au 36 Quai des Orfèvres, qui fragilise encore un peu plus la PJ.

 

Cela commence à devenir une habitude. A nouveau la police judiciaire se retrouve dans la tourmente. Le Quai des Orfèvres avait déjà en 2014 dû faire face à l’une des années les plus troubles de son histoire. Retour sur les trois plus gros scandales de ces deux dernières années à la PJ.

 

9 décembre 2013 : Coup de téléphone de l’ex patron de la PJ à Brice Hortefeux  

Dans le cadre de l’enquête de financement de campagne de Nicolas Sarkozy, Christian Flaesch, alors chef de la PJ, est placé sous contrôle judiciaire. Brice Hortefeux avait alors été prévenu par celui ci, qu’il serait convoqué comme témoin. Qualifié par Manuel Valls de faute déontologique, Christian Flaesh est remplacé par un certain Bernard Petit.

 

Avril 2014 : Viol en réunion au « 36 »

Une touriste canadienne affirme avoir été violé au siège de la PJ et porte plainte. Quatre policiers sont mis en garde à vue dans cette affaire. Finalement deux d’entre eux sont mis en examens et nient en bloc. Au mois de novembre, des traces ADN relevées sur les vêtements de la victime accablent les suspects.

 

Août 2014 : 52 kg de cocaïne dérobé 

Estimé à près de 2 millions d’euros, 52 kilos de cocaine disparaissent. Sous scellé dans les locaux de la PJ, l’une des caméras de surveillance identifie un brigadier des « Stups ». On retrouve chez lui d’importantes sommes d’argent qu’il affirme avoir gagné au jeu. Mis en examen il est placé en détention. A ce jour la drogue n’a pas été retrouvé, mais l’enquête se poursuit avec pas moins de neuf personnes dans le dossier, dont trois policiers.

Résumé vidéo des affaires :

                                                                                                                                                                                                                                                                                   

Lukas Nicot 

Écrit par lukasantonin