Les révélations de la femme qui a dénoncé Abdelahim Abaaoud

Suite aux attaques de Paris et de Saint-Denis, Sonia a permis de localiser Abdelhamid Abaaoud. Cette amie d’Hasna Ait Boulahcen, cousine du terroriste, a rencontré et discuté avec le cerveau présumé des attentats. Ce matin sur RMC, elle révèle que Abdelhamid Abaaoud comptait attaquer un centre commercial, un commissariat à la Défense mais aussi une crèche.

Après les attentats du 13 novembre, Sonia(prénom modifié) a livré un témoignage déterminant aux autorités. Cette femme qui a peur des représailles, souhaite que l’Etat prenne « d’avantage en considération son rôle » dans la traque des terroristes.

Elle a livré ce matin, son récit à la radio RMC et à la chaine BFMTV. Grâce à son témoignage auprès des autorités, les enquêteurs ont pu localiser Abaaaoud et lancer l’assaut du Raid à Saint-Denis et l’empêcher ainsi perpétrer un nouveau carnage. Le 13 novembre, à Aubervilliers, Sonia est présente dans la voiture lorsque la cousine d’Abaaoud le récupère pour le mettre à l’abri au 8 rue du Corbillon à Saint-Denis . Selon ses dires, Abaaoud était fier de lui.

« Les terrasses, c’est moi », lui aurait-il dit sans aucune émotion.

« Il raconte ça comme s’il racontait qu’il était parti faire les courses et qu’il avait trouvé un baril de lessive en promotion. Il est content de lui voilà. » témoigne t-elle. Face à lui Sonia tient tête: « mais vous avez tuez des innocents! « . Le terroriste finit par lui répondre:  » ils ne sont pas innocents, il faut regarder ce qu’il se passe chez nous, en Syrie. »

Dans son témoignage à la radio, Sonia ajoute qu’Abaaoud avait déclaré à sa cousine qu’un centre commercial, un commissariat et une crèche de la Défense seraient les prochaines cibles. Son amie confirme ces paroles : « Elle me dit c’est jeudi et dans ma tête, je sais que je vais les empêcher ».

Le 14 novembre, Sonia va aussitôt composer, le 197 le numéro d’urgence. Ce jour là, le Raid va lancer un assaut qui durera plusieurs heures. Abdelhamid Abaaoud, Hasna Ait Boulahcen et un complice sont tués.

Nicolas Thomasset

Écrit par Nicolas Thomasset