Les Restos du cœur à nouveau en campagne

L’association créée par Coluche en 1985 a lancé ce mardi 22 novembre une 32ème campagne auprès de ses 926.000 bénéficiaires.

Quelques gros chiffres pour commencer. Les Restos du cœur c’est : 2.112 centres en France, avec plus de 71.000 bénévoles. A l’hiver 2015, ce ne sont pas moins de 132,5 millions de repas qui ont été distribués à 926.000 personnes. Pour rappel, à sa création, l’association n’en avait distribué que 8,5 millions. En 30 ans, c’est 15 fois plus.

Toutes les classes sociales viennent trouver de l’aide aux Restos du cœur. Si les demandeurs d’emploi constituent le gros des bénéficiaires (55%), les personnes handicapées, les retraités ou encore les étudiants sollicitent aussi l’association (entre 1% et 7% des bénéficiaires en 2015).
Tous les âges sont également représentés. Même si les 32-38 ans font partie des personnes les plus aidées (18%), les 39-45 ans ne sont pas non plus épargnés (17% des bénéficiaires), tout comme les 25-31 ans (15%).

D’après les chiffres de l’année dernière, on découvre que plus de la moitié des personnes bénéficiant de l’aide des Restos n’en profite qu’une seule année. 14% sont aidés pendant 2 à 3 ans et 21% sur plus de 3 ans.

Quant aux ressources de l’association, on pourrait penser qu’elles proviennent, en grande partie, des concerts annuels des Enfoirés. Il n’en est rien puisque les Restos comptent énormément sur les dons et les legs publics. En 2015, le montant atteignait 93 millions d’euros alors que les recettes des Enfoirés s’élevaient à 31 millions. L’association créée par Coluche peut également compter sur les subventions, en particulier de l’Union européenne. Celles-ci ont atteint 56 millions l’année passée.

On compte sur vous

Mais l’association n’a pas seulement besoin d’argent, elle compte aussi sur les dons en nature. Des collectes sont organisées chaque année devant les magasins pour récupérer des produits de première nécessité. Il est également possible de donner directement aux centres proches de chez vous. Rappelons que les dons peuvent être déductibles des impôts.

 Kevin Hiot

Écrit par iejpedago