Les partis politiques se préparent pour le second tour
Bulletin de vote (crédit Flickr)

Un seul canton a vu quatre binômes se qualifier pour le second tour: il s’agit de celui d’Ambazac (Haute-Vienne), où le PS est arrivé en tête. Source : Flickr

 

Le premier tour des départementales passé, les partis politiques donnent déjà leurs consignes de vote pour le second tour prévu dimanche prochain. Dans plusieurs cantons, rien n’est encore joué. Alors a quoi peut-on s’attendre pour le second tour ?

 

 

 

Le 29 mars prochain, la bataille des départementales s’annonce serré. Le second tour des élections départementales donnera lieu à 1 536 duels, 326 triangulaires et même à une quadrangulaire en Haute-Vienne. Le Front national sera présent dans 772 duels, 297 triangulaires et la seule quadrangulaire, soit dans plus de la moitié des cantons au total.

Face aux résultats du FN, les partis politiques se divisent d’ores et déjà sur la ligne à adopter. Pour le PS, éliminé dans 524 cantons, il faut rester fidèle à la ligne du « front républicain ». Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du parti, a appelé à « faire barrage au FN ».

Quant à l’UMP, grand vainqueur du premier tour, le parti poursuit sa ligne du « ni-ni » : en cas d’absence de la droite au second tour, Nicolas Sarkozy a appelé les électeurs à ne voter « ni pour le FN, ni pour la gauche ».

Pour Manuel Valls, les résultats du premier tour des élections départementales sont « honorables », le premier ministre se félicite que le FN ne soit pas la « première formation politique de France ». Dimanche prochain, il appelle donc à une mobilisation « puissante et massive » car « rien n’est joué« .

Alix Dauge 

Écrit par julialix