Les Ovni peuvent-ils faire avancer la science ?
L'objet volant non identifié s'écrasera sur Terre le 13 Novembre (Pixabay, Skeeze)

L’objet volant non identifié s’écrasera sur Terre le 13 Novembre (Pixabay, Skeeze)

Selon l’Agence Spatiale Européenne (ESA), un objet volant non identifié s’écrasera sur Terre le 13 novembre. Pour les chercheurs, il s’agit d’une réelle opportunité scientifique.

Un vestige de l’histoire de l’Homme tout droit sorti de l’espace, c’est en tout cas ce qu’espèrent les scientifiques de l’ESA. Répondant au doux nom de WT1190F (« WTF » pour « what the fuck »), l’OVNI – qui mesure entre un et deux mètres – serait en réalité un débris d’origine terrestre : surement l’étage supérieur d’une fusée. « Il est également possible que les débris remontent à plusieurs décennies, peut-être même à l’ère Apollo« , si l’on en croit le communiqué publié sur le site internet de l’agence.

L’occasion pour les chercheurs d’en apprendre plus sur les débris stationnant en orbite autour de la Terre. Comme le rapporte le site RTL.be, des campagnes d’observation seront organisées d’ici deux semaines, afin de récolter le plus d’informations possibles sur l’objet non identifié. Le but de ces expéditions est de comprendre comment des débris, situés à des orbites élevées, pénètrent à nouveau dans l’atmosphère. Il s’agira également de tester nos capacités à nous prémunir en cas de chute d’astéroïdes.

Aucun danger (à priori)

Pas de panique ! Sur son compte Twitter, l’ESA a tout de même tenu à rassurer la population : l’entrée de WT1190F dans notre atmosphère ne présente (apparemment) que peu de risques. A son retour sur Terre, l’OVNI devrait se consumer au contact de l’atmosphère et, selon les prévisions, les fragments s’échoueront à une centaine de kilomètres au Sud du Sri Lanka. 

Maxime Guyot

Écrit par marmax