Les manuscrits de Sade et de Breton classés trésors nationaux

Ils ont été retiré de la vente aux enchères du fond Aristophil.

Les manuscrits originaux des « 120 journées de Sodome » écrits par le Marquis de Sade et les manifestes du surréalisme d’André Breton, pièces phares de la vente aux enchères du fond Aristophil, ont été classés trésors nationaux. Lundi 18 décembre 2017, l’administrateur de la vente a donné son accord pour le retrait des cinq lots concernés. La ministre de la culture a manifesté sa volonté de voir les manuscrits rejoindre la collection nationale. Les négociations de gré à gré entre la maison Aguttes et l’Etat devraient bientôt avoir lieu.

Le manuscrit des « 120 Journées de Sodome ou l’école du libertinage » du Marquis de Sade est estimé entre 4 à 6 millions d’euros. Il se compose de 33 feuillets, formant un rouleau de 12,10 m de longueur. C’est entre 1784 et 1785, depuis sa cellule de la Bastille, que l’auteur a écrit les « 120 Journées de Sodome ou l’école du libertinage ».

La série de manuscrits d’André Breton comprend, le « Manifeste du Surréalisme » estimé entre 600.000 et 800.000 euros, le « Second Manifeste du Surréalisme » entre un million et 1,2 million d’euros, ainsi que « Poisson soluble I et II », entre 2 et 2,5 millions. La vente était attendu depuis deux ans par les passionnés de littérature.

 

 Lydie Zemiri

Écrit par IEJ3DWEB

Laisser un commentaire