Les manifestions Anti-Charlie dégénèrent

La Une du journal des survivants de Charlie Hebdo caricaturant le prophète a soulevé un vent d’indignation dans certains pays musulmans. Ce week-end, ces manifestations ont révélé un sentiment anti-français.

Manifstation Anti-Charlie à Bamako, Mali.

Manifestation Anti-Charlie à Bamako, Mali. source ( wikimedia)

« Je suis Mohammed » tel était le slogan prôné par les milliers de manifestants dans tout le monde musulman pour protester contre les caricatures publié par le journal satyrique Charlie Hebdo. En Jordanie, en Tunisie et à Jérusalem-Est, de nombreuses manifestions se sont passées dans le calme après la prières du vendredi. Cependant certaines manifestions ont dégénéré comme à Alger où les manifestants ont brulé des drapeaux français, ou au Pakistan ou de violent heurt ont blessé un correspondant de l’AFP devant le consulat français.

Mais c’est à Zinder, dans le sud du Niger que ces manifestations ont très mal tourné. Les sources policières et gouvernementales font état de 10 morts et de 45 blessés. Le centre culturel français a également été incendié par les manifestants en colère, se sentant insultés par les caricatures du prophète. Une vingtaine de lieux de cultes chrétiens et de bars ont été brulés suites aux manifestations. Le calme n’est toujours pas revenu ce matin au sein la ville nigériane portant encore les stigmates de la veille.

François Hollande a déclaré qu’il faudra « punir » les comportements commis dans ces pays, souvent privé de liberté d’expression.

                                                                                  GOMRI Nassim

Écrit par marinenassim