Les frères d’Adama Traoré face à la justice

Bagui et Ysoufou Traoré doivent répondre de violences, menaces de mort et outrages présumés contre des policiers et gendarmes. Les faits se sont déroulés au mois de novembre à Beaumont-sur-Oise.

Cinq mois après, la mort d’Adama Traoré continue de susciter des tensions. Bagui et Ysoufou Traoré comparaissent ce mercredi 14 décembre au tribunal de Pontoise. Les faits se sont produits le 17 novembre en marge du conseil municipal de Beaumont-sur-Oise. Ce soir-là, une partie de la famille du défunt se réunit devant l’hôtel de ville. Ils veulent assister au conseil municipal : les élus devaient se prononcer sur la prise en charge des frais de justice de la Maire Nathalie Roux. Elle avait notamment attaqué la soeur d’Adama Traoré pour diffamation. La situation dégénère quand les forces de l’ordre leur refusent l’entrée. Des heurts éclatent alors, les insultent fusent, une policière municipale reçoit un coup de poing au visage. Les manifestants sont dispersés à coup de gaz lacrymogène et le conseil est annulé.

Les deux frères, âgés de 22 et 25 ans sont interpellés quelques jours plus tard. Bagui Traoré, l’aîné, déjà condamné à douze reprises pour des vols avec violence, est accusé d’avoir frappé la policière municipale. Présentés à un juge le 23 novembre, ils nient les faits et demandent un délai pour préparer leur défense. Dans l’attente de leur procès, le tribunal a décidé de les placer en détention provisoire pour éviter qu’ils n’exercent des pressions sur les témoins.

Le collectif « La vérité pour Adama » a appelé à un rassemblement à Paris en soutien aux prévenus, qualifiés de « prisonniers politiques ».

Thénaïs Gence

Écrit par iejpedago