les ex-pensionnaires de la Comédie Française

Pierre Niney a décidé de quitter la Comédie-Française pour se consacrer au cinéma. Il y a quelques années, Julie-Marie Parmentier, Judith Chemla ou encore Marina Hands avaient pris la même décision.

Pierre Niney :

Il entre à la Comédie Française en 2010. A seulement 21 ans, il enchaîne les grands rôles et incarne Hippolyte dans le Phèdre de Racine et joue dans Les Joyeuse commères de Windsor. Ce jeune pensionnaire mène une double carrière, il commence tout d’abord des petits rôles comme LOL en 2009 puis 20 ans d’écart avec Virginie Efira. En obtenant le César du meilleur acteur dans le film Yves Saint Laurent de Jalil Lespert, Pierre Niney est désorrmais un acteur prometteur. Il est aujourd’hui à l’affiche d’Un homme Idéal. Mais cette double carrière est difficile à gérer pour ce jeune homme qui prend la décision de quitter la Comédie-Française en  mi-janvier. Samedi, sur son compte twitter, il publie une lettre d’explications.

 

Julie-Marie Parmentier :

Elle entre à la Comédie-Française à l’âge de 29 ans, la même année que Pierre Niney. Elle incarne l’impératrice dans Les Habits neufs de l’empereur. En jouant tous les soirs et notamment une pièce de trop, elle décide de quitter la troupe en 2012. La comédienne a continué le théâtre et le cinéma. Elle a tourné après son départ dans Les Adieux à la Reine, de Benoît Jacquot.

A lire aussi : interview de Julie-Marie Parmentier après son départ

Judith Chemla Copyright Facebook

Judith Chemla  à Tue-Tête Copyright Facebook

 

Judith Chemla :

L’actrice n’est restée que deux ans au Français. Elle y est entrée le 1er décembre 2007. Elle a joué Célimène dans le Misanthrope. Après son départ pour se consacrer à ses projets personnels, elle continue la scène, elle se lance dans son spectacle solo, Tue-Tête. Au cinéma, elle est remarquée dans Camille Redouble, de Noémie Lvovsky, pour lequel elle est nommée au César de la Meilleure actrice dans un second rôle.

A lire aussi : Judith Chemla après son départ

Grégory Gadebois :

Il entre à la Comédie-Française en 2006, pour y rester si ans. Il a joué dans une trentaine de rôles comme Ragueneau, Alcantor ou Sir Hugues. Après son départ, l’acteur obtient le César du Meilleur jeune espoir masculin pour le film Angèle et Tony et a reçu l’année dernière le Molière pour sa prestation dans Des fleurs pour Algernon.

A lire aussi : le portrait de Grégory Gadebois

Marina Hands copyright Facebook

Marina Hands copyright Facebook

Marina Hands :

La comédienne entre au Français en 2006 en jouant la princesse dans Tête d’or. Elle joue une dernière fois le Misanthrope avant de quitter la troupe au bout de deux ans. Marina Hands avait avoué au Parisien qu’elle voulait partir pour travailler à son propre rythme. Depuis,  elle a incarné des rôles au cinéma comme Le code à changé, Sous les jupes des filles et Chic!

A lire aussi : le portrait Marina Hands  

Isabelle Adjani :

En 1972, Isabelle Ajani joue dans La Maison de Bernarda Alba, une coproduction avec la Comédie-Française. Elle incarne en 1973 le rôle d’Agnès dans l’Ecole des femmes de Molière. Elle quitte la Comédie Française en 1974 pour se consacrer au septième art.  Au cinéma, elle est révélée grâce à son rôle dans la Gifle. Elle reçoit son premier César en 1982 pour le film Possession. En 1984, 1989, 1995 et 2010 elle obtient quatre autres Césars du meilleur premier rôle.  En 2014, elle figure dans le film Sous les jupes des filles.

A lire aussi : interview d’Isabelle Adjani

Irina Capron 

Écrit par cabouko