Les Etats-Unis seuls face à l’ONU sur le statut de Jérusalem

Jérusalem, capitale d’Israël ? La grande majorité du Conseil de sécurité s’est prononcée contre.

« C’est une insulte et un camouflet que nous n’oublierons pas », a lancé Nikki Haley. L’ambassadrice américaine s’est vexée de voir quatorze des quinze pays présents lors du Conseil de sécurité condamner, ce lundi 18 décembre, la décision des Etats-Unis concernant le statut de Jérusalem.

Cette résolution de l’Onu s’est finalement soldée par un veto de la part des Etats-Unis.

Les Etats-Unis se sont trouvés bien seuls. La France et le Royaume-Uni, leurs grands alliés habituels, font partie des pays qui ont voté en faveur de la résolution de l’ONU.

Tout au long de la semaine, plusieurs pays européens et arabes étaient rentrés en négociations pour l’écriture du texte officiel. Les diplomates expliquent qu’ils avaient pour objectif de faire face aux Etats-Unis.

Même si cette résolution a été sanctionnée par un veto, le but était de faire pression sur l’administration américaine, afin qu’elle prenne en compte les droits des Palestiniens.

Du côté des Palestiniens, ces derniers condamnent fermement le veto mis par les Etats-Unis. Le président palestinien Mahmoud Abbas affirme qu’il faut être « fou » pour laisser aux Américains le rôle de médiateur de paix.

Écrit par Esther Bassingha