Présidentielles : ces candidats improbables

Alors que Sylvain Durif, dit « Le Grand Monarque », a dévoilé le 12 décembre une partie de son étrange programme présidentiel, retour sur ces candidats farfelus qui se présentent à l’élection suprême.

« Instaurer la Paix et le Paradis sur la Terre et dans le Cosmos » : voilà la proposition principale de Sylvain Durif dans son programme présidentiel. « La réincarnation de Merlin l’enchanteur », dit aussi« le Christ cosmique », fait beaucoup rire les internautes depuis 2012 avec ses vidéos ésotériquesLe fondateur d’Elvita, supposée instaurer une nouvelle gouvernance sur Terre, est désormais candidat à la présidentielle. François Fillon et Manuel Valls n’ont qu’à bien se tenir.

A quelques mois du scrutin, on dénombre déjà une quarantaine de candidats. Parmi eux, de nombreux inconnus, mais aussi d’anciennes figures politiques qui n’ont jamais rencontré le succès escompté.

Jacques Cheminade par exemple. Après s’être présenté en 1995 et en 2012, il revient en force en 2016 avec son sujet de prédilection, l’espace. En effet, Cheminade semble présenter une obsession quasi pathologique pour la question extraterrestre. Il explique qu’il veut une « industrialisation de la Lune » et l’exploration de Mars pour « y créer nous-mêmes les conditions d’une vie possible », le tout grâce à la « mise en place d’un corridor thermonucléaire entre la Terre et Mars, via la Lune ».

D’autres prétendants, certes plus « sérieux », prêtent aussi à la moquerie. Gérard Schivardi, lui, a été rendu célèbre par Nicolas Canteloup qui n’a pas manqué une occasion d’imiter le maire de Mailhac https://www.youtube.com/watch?v=gLo-gU-1I0g

Philippe Poutou, candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste, quant à lui ne manque pas de maladresse :

Sa popularité a d’ailleurs été entretenue par Omar et Fred, qui l’avaient « soutenus » à leur manière durant la campagne de 2012 : http://www.dailymotion.com/video/xq7008_compilation-2012-de-philippe-poutou-dans-le-sav_news

Beaucoup de candidats donc pour une seule et même envie, la place du roi. En attendant que ces derniers rassemblent leurs 500 signatures nécessaires.

Nicolas Chaaya

Écrit par iejpedago