L’équipe de France féminine de hand en pleine ascension

L’équipe de France de handball féminine s’est qualifiée hier, mercredi, pour les demi-finales de l’Euro après sa victoire sur la Serbie 28-21. Une jolie performance qui illustre la popularité croissante de ce sport.

L’équation était simple. Pour ce dernier match de poule, les Bleues se devaient de ne pas perdre pour terminer deuxième de leur groupe. Car, quelques minutes auparavant, l’Allemagne n’a fait qu’une bouchée de la Suède (28-22) et a mis fatalement la pression sur les filles d’Olivier Krumbholz.

Mais les vice-championnes olympiques en titre ont acquis suffisamment d’expérience ces dernières années pour craquer face à une équipe serbe qui n’avait plus la moindre chance de qualification. L’entame de jeu est idyllique avec un écart de +5, creusé dès le début de rencontre.

Et même si les Bleues ont été par la suite malmenées par les Serbes, elles ont su dans les dernières minutes se ressaisir et mettre définitivement un terme à tout suspens. Le score final est peut-être un peu trompeur sur le reflet de la partie mais l’essentiel était bien là ce mercredi soir, les joueuses de l’équipe de France verront les demi-finales de cet Euro.

Pas un mince exploit

Après une campagne olympique achevée sur une très belle médaille d’argent, la performance des Bleues ne bénéficie sans doute pas de l’impact médiatique qu’elle mérite. La faute à une actualité footballistique dense… Pourtant, la nouvelle participation de l’équipe à une demie finale européenne est loin d’être anodine. Avec 8 participations au total, les tricolores n’étaient jusque là rentrées dans le dernier carré qu’à 2 reprises.

De plus en plus d’adeptes

L’équipe de handball féminin est donc actuellement dans une période faste. Et ce n’est pas une défaite ce vendredi contre les Norvégiennes qui changera la donne. Si leurs équivalents masculins sont depuis de nombreuses années maintenant sur le toit du monde, les femmes se sentent pousser des ailes. Et cela se répercute de très belle manière sur l’engouement du grand public. Si le nombre de licenciés masculins s’est réduit de plus de 7.000 en deux ans, celui des filles s’est quant à lui enrichi de 5.000 membres. L’écart reste cependant abyssal. Selon la Fédération Française de Handball on comptait, en 2016, 194.182 femmes licenciées contre 324.546 hommes…

Malgré ce fossé, toutes les belles performances profitent au handball français en général, qui gagne de plus en plus en popularité. Le cap des 500.000 pratiquants au sein d’un club avait été franchi en août 2013. Et un nouveau titre européen pour les Bleues ne ferait que renforcer cette très belle tendance.

Maxime Trouleau

Écrit par iejpedago