Législatives partielles : Les Républicains largement en tête

Les grands gagnants de ce premier tour des législatives partielles sont les trois candidats de droite. Alors que le Parti socialiste s’effondre, le FN s’invite au second tour dans deux départements.

Le premier tour de trois législatives partielles s’est tenu, dimanche 13 mars, dans l’Aisne, le Nord et les Yvelines, pour élire les successeurs de Valérie Pécresse, Xavier Bertrand et Gérald Darmanin, élus en décembre présidents ou vice-président de région lors des élections régionales.

Au nord, Les Républicains affronteront le FN au second tour. C’est Vincent Ledoux qui est arrivé en tête du premier tour. Le candidat du parti Les Républicains a récolté 46,94% des suffrages. Au second tour, il affrontera Virginie Rosez, candidate du Front National qui a recueilli 25,22% des voix. Le candidat socialiste quant à lui a récolté seulement 11,24% des voix et est arrivé en troisième position. Le maire de Tourcoing qui a démissionné en janvier de l’assemblée nationale pour ne pas cumuler des mandats a préféré entrer dans l’exécutif régional au côté de Xavier Bertrand, dont il est l’un des vice-présidents. Hier, pour le remplacer ils étaient huit candidat en lice pour prendre le siège laissé Vacant.

Un FN qui monte dans l’Aisne

Dans l’Aisne, les électeurs élisaient le successeur de Xavier Bertrand. Julien Dive LR arrive en tête avec 36,29% des voix, devant Sylvie Saillard du FN qui réalise un score relativement haut de 28,81%. Le parti socialiste lui est toujours dernier. Représenté par Anne Ferreira, la femme terminera troisième avec seulement 15,5% des suffrages.

Yvelines, pas de surprise pour le candidat Républicain Pascal Thevenot

Dans les Yvelines c’est le maire de Velizy, Pascal Thevenot qui recueillit 46,05% des suffrages. C’est aussi le seul candidat à affronter un membre du PS dimanche prochain. Tristan Jacques (PS) n’obtient que 12,98% des voix ce qui est vraiment bas face aux scores de son adversaire. Dans cette circonscription le candidat FN n’a obtenu que 10% des suffrages.

Barbara Debout 

Écrit par Barbara Debout