Législative partielle dans le Doubs aux allures de test national

Sophie Montel, la candidate FN est arrivée en tête (32,60 % des suffrages) hier lors du 1er tour de l’élection législative partielle dans le Doubs. Cette élection constitue le premier test politique sérieux depuis les attentats de Paris.

 

Sources : Wikimedia common

La candidate FN est arrivée en tête de l’élection partielle dans le Doubs.  Sources : Wikimedia common

Les urnes ont été les grandes oubliés de ce dimanche dans la 4éme circonscription du Doubs. Seulement 39,5 % de la population s’est mobilisée pour élire le successeur de Pierre Moscovici devenu Haut Commissaire aux Affaires économiques. Une mobilisation faible, mais un résultat sans appel.

Un scrutin local qui a eu valeur de test national. La question était de savoir quelle était la profondeur de la trace laissée par les attentats de Paris. Il semblerait qu’il soit là, l’effet « 11 janvier ». Sophie Montel, candidate FN est arrivée en tête du scrutin contre 28,85% pour Frédéric Barbier, suppléant du député sortant.  L’UMP est éliminé dès le 1er tour.

La candidate FN avait déjà devancé l’UMP aux élections législatives de 2012 en atteignant 26% des suffrages. Puis l’extrême droite avait accentué sa percée aux élections européennes.

Sur RMC, Sophie Montel a déclaré « qu’une bonne partie des électeurs UMP vont voter Front national et vouloir faire barrage au candidat socialiste, et vont signifier ainsi leur ras-le-bol par rapport à la politique menée par le gouvernement socialiste »

Rendez-vous dimanche prochain, pour suivre la bataille FN/PS.

 

Marine Couder

 

Écrit par marinenassim