Légion d’honneur : les 5 lauréats les plus controversés

Alors que Emmanuel Macron a décidé de réduire considérablement le nombre de lauréats de la Légion d’honneur, retour sur les plus controversés en 200 ans d’Histoire. 

Harvey Weinstein, encore lui. Au coeur du scandale d’agressions sexuelles ces dernières semaines, le producteur américain a été décoré de la Légion d’honneur en 2012. Suscitant la polémique aujourd’hui, et incitant le chef de l’Etat à réduire cette distribution. Mais il n’est pas le seul contesté.

1. Benito Mussolini

Non, ce n’est pas une blague… Benito Mussolini, dictateur de l’Italie durant la Seconde Guerre mondiale, a bel et bien reçu la Légion d’honneur. C’était en 1923. Encore plus étonnant : il n’en a jamais été destitué depuis.

2. Bachar al-Assad

Là encore, pas de plaisanterie… Bachar al-Assad, le très controversé président syrien, a été décoré en 2001. Bachar al-Assad avait même été, quelques années plus tard, en 2008, l’invité officiel de Nicolas Sarkozy pour le 14-Juillet.

3. Vladimir Poutine

En 2006, en toute discrétion, le président de la République de l’époque, Jacques Chirac, a décerné la Légion d’honneur à Vladimir Poutine. Evidemment aucune caméra française n’était conviée. Heureusement, la télévision russe était là :

4. Zine el-Abidine Ben Ali

« Notre ami Ben Ali ». C’est avec ces mots que François Mitterrand a attribué la Légion d’honneur au président tunisien, Zine al-Abidine Ben Ali, en 1989. Entre temps il est devenu l’un des symboles des régimes dictatoriaux en Afrique du Nord.

5. Mohammed ben Nayef

Chacun son tour. En mars 2016, François Hollande a décoré Mohammed Ben Nayef, le prince héritier saoudien. Pourtant le CV du prince saoudien était peu reluisant : il aurait été à l’origine de 153 exécutions l’année précédente. De quoi créer de l’émoi, notamment chez l’actrice Sophie Marceau.

Paul Lauterbach

Écrit par IEJ3A

Laisser un commentaire