L’Economie, un chantier immense pour la Grèce

Au lendemain de sa victoire aux élections législatives, Syriza a annoncé ce midi une série de mesures pour lutter contre l’austérité. 

 

La situation économique de la Grèce est très compliqué. L’objectif du parti de gauche radicale est de mettre fin à l’austérité, renégocier la dette et relancer la croissance. La victoire du parti d’Alexis Tsipras a pour principal but de contrer les mesures d’austérité. Le leader du parti avait axé toute sa campagne sur une dizaine de mesures emblématiques, visant principalement à relever le niveau de vie des Grecs les plus vulnérables.

Le parti radical de gauche souhaite donc revenir à un salaire minimum de 750€ contre 586 aujourd’hui. Il veut également abaisser l’âge de la retraite de 67 à 62 ans. La gratuité de la santé pour tous est également au coeur des débats. En effet, près d’un quart des Grecs n’a plus de couverture sociale.

Le coût de l’ensemble du programme du parti d’Alexis Tsipras est estimé a un peu moins de 12 milliards d’euros.

Depuis dimanche, la victoire de Syriza donne des ailes aux nombreux partis de gauche radicale à travers l’Europe, qui y voient une lutte contre les politiques de rigueur dans la zone euro.

Danny Diambaka

A lire également :

http://iejnews.com/la-chute-de-leuro-sur-les-marches-asiatiques/

Écrit par aledo