L’école de demain sera numérique
Source: boursier.com

800 000 collégiens pourraient être équipés de tablettes d’ici                                        deux ans.                                                 Source: boursier.com

 

Hier lors de sa conférence semestrielle à l’Elysée, François Hollande a rappelé l’un des enjeux de la rentrée 2016 : La création d’une grande école du numérique « chargée de diffuser ses formations partout sur le territoire ». Seulement ce plan est-il et sera-t-il réalisable ? Le président de la République prend-t-il la mesure de la tâche à accomplir et l’instauration de tablettes pour l’ensemble des élèves de 5ème n’est-elle pas utopique ?

Le 18 septembre dernier, devant la presse, François Hollande avait déjà annoncé la mise en place d’une école numérique ainsi que sa volonté de faire de l’éducation sa priorité. Mais hier, le président de la République a abordé les enjeux de cette nouvelle école et annonce déjà la mise à disposition de tablettes numériques pour tous les élèves de 5ème dès la rentrée 2016.

A la rentrée 2016, tous les élèves de 5ème seront équipés d’une tablette et auront une formation au numérique.

Sachant qu’on compte pas moins de 800 000 collégiens de 5ème actuellement en France, la note risque d’être salée mais le Président de la République s’est tout de suite justifié sur l’aspect financier:

On dégagera l’argent nécessaire, l’éducation est une priorité.

L’école comme priorité et le numérique en ligne de mire des réformes sur l’éducation, un discours qui a du sens mais qui s’avère redondant selon ce professeur de collège à Nanterre depuis 10 ans: « Des plans sur une école numérique, il y en a eu plus d’une dizaine depuis 2000. Seulement la réalité du terrain est tout autre. Actuellement les collèges sont équipés, pour la plupart, d’ordinateurs obsolètes. Et les classes sont  bien trop chargées ce qui rend compliqué une formation numérique efficace en classe. »

Pour les opposants au projet, la priorité est au renouvellement du matériel déjà en place et à la création de poste. Le Conseil national du numérique (le CNNum), dans ses 40 propositions au gouvernement remis le 3 octobre dernier, estime que le passage à l’école numérique ne se fera pas avec des tablettes. Pour eux la priorité reste la mise en place d’une « pensée informatique pour mieux comprendre le monde numérique qui nous entour et être pleinement un citoyen actif dans la société ».

Le 2 juillet dernier, Benoit Hamon déclarait aussi devant la commission des affaire économique de l’Assemblée, que « 97% des enseignants jugent que le numérique est un atout pour les élèves mais seulement 5% l’exploite en classe ».

 

 

Écrit par antoinelauren