LeBron James toujours plus haut, toujours plus fort

Dans sa quizième saison NBA, LeBron James ne cesse d’impressionner. A déjà 33 ans, la star des Cleveland Cavaliers continue de dominer la ligue et arrive même à être encore plus fort année après année. Au point de faire partie des grand favoris au titre de MVP en fin de saison.

Le meilleur joueur du monde c’est toujours lui. L’âge n’est qu’un chiffre et il le prouve parfaitement. Son éthique de travail, son intelligence de jeu et son talent compensent un âge déjà bien avancé pour un sportif de haut niveau. Une saison exceptionnelle qui fait de lui un candidat crédible pour le titre de meilleur joueur de la saison, honneur qu’il n’a plus reçu depuis 2013, lorsqu’il évoluait du côté de Miami.

La meilleure saison de sa carrière

Cette saison, LeBron James connaît des statistiques hallucinantes qui frôlent même avec le triple double de moyenne : 28,4 points, 8,3 rebonds et 9,3 passes. Après un départ catastrophique sur le plan collectif avec seulement quatre victoires en dix matchs, les Cavaliers ont connu une série de 13 victoires consécutives (record de franchise égalé) et sont même sur une série de 18 victoires sur les 20 dernières rencontres. Désormais deuxième de la conférence Est derrière Boston avec un bilan de 24 victoires pour 9 défaites, Cleveland peut remercier sa superstar qui montre la voie depuis le début de saison.

Des performances individuelles de grande classe dont il a le secret : le 4 novembre dernier il inscrit 57 points face à Washington, avec également 11 rebonds et 7 passes décisives, rien que ça. Mais c’est en décembre que le « Chosen One » impressionne. Sur ces 6 derniers matchs, le digne héritier de Michael Jordan a effectué pas moins de 4 triple double avec notamment un récital face au Jazz le 16 décembre dernier. Avec cette dernière performance, il a même dépassé Larry Bird au nombre de triple double en carrière (61 contre 59 pour « Larry Legend »).

Pour sa quinzième saison NBA, le « King » paraît plus affuté que jamais. Une préparation durant l’été dont lui seul peut supporter, qui lui vaut aujourd’hui d’exploser de nombreux records en carrière. Il connaît tout simplement sa meilleure saison au pourcentage de tirs avec un incroyable 57% de moyenne, soit un peu moins bien qu’un… pivot. Il tourne également à 41% à trois points, autre record en carrière. Mais ce n’est pas tout : avec 9,3 passes décisives par match il fait mieux que sa précédente marque de référence (8,7 la saison dernière).

Un candidat logique au titre de MVP

Après une cinquième défaite en Finale NBA face aux Warriors en juin dernier, LeBron James est en mission. L’objectif d’un quatrième titre NBA obsède les esprits de l’originaire de l’Ohio qui ne pense qu’à une seule chose : se rapprocher encore un peu plus du « GOAT », Michael Jordan. Comme il l’avait exprimé dans Sports Illustrated en août 2016 : « Ma motivation est un fantôme que je poursuis. Et ce fantôme jouait à Chicago ». Le message est clair : LeBron James veut être le meilleur de tous les temps.

LeBron James arrive même à faire mieux que sa saison 2012-2013, sa saison de référence durant laquelle il avait récolté son quatrième titre de meilleur joueur de la saison :

Une saison 2017-2018 qui place l’ailier des Cavaliers dans les favoris du titre de meilleur joueur de la saison, tout comme James Harden ou Kevin Durant. Le premier cité est d’ailleurs son adversaire le plus crédible. Le meneur des Houston Rockets est le meilleur marqueur de la saison avec près de 32 points par match (31,9) et le troisième passeur de la ligue (9,0 passes par match). Meilleur joueur de la meilleure équipe, James Harden est en apparence le favori à la course au MVP. Mais son équipe est, en comparaison avec celle de LeBron, bien plus forte et plus équilibrée avec notamment Chris Paul à ses côtés. L’ancien meneur des Clippers est un lieutenant de luxe. Or James n’en possède pas, avec la blessure de longue date d’Isaiah Thomas, arrivé cet été en échange de Kyrie Irving parti à Boston. Absent depuis le début de saison, il devrait revenir dans les prochaines semaines.

Mais le seul roi du royaume joue bien à Cleveland et LeBron James le sait. S’il continue sur sa lancée jusqu’au mois d’avril, le King pourrait recevoir son cinquième MVP de saison régulière, de quoi s’inscrire encore un peu plus dans l’Histoire de la NBA.

Léonard Tordjman

Écrit par IEJ3A