LeBron James hors des sentiers battus en 2018

Depuis plusieurs années, le basketteur est au sommet de son art. De plus en plus influent, le « King » va mettre sa renommée et son engagement au service de la jeunesse américaine en 2018.

 

Eté 2016, LeBron James prend la parole lors d’une cérémonie devant les meilleurs sportifs du pays. Le climat est tendu après plusieurs actes de violences policières contre la communauté afro-américaine. « Utilisons ce moment pour nous éduquer, pour explorer ces problèmes, en parler et utiliser notre influence pour renoncer à toute violence. Donnons à nos communautés et investissons notre temps, nos ressources pour les reconstruire. On doit tous faire mieux », déclare alors la star de Cleveland. Une prise de position symbole d’acte fondateur dans l’engagement politique et social de James, qui va encore prendre de l’ampleur à travers ses divers projets pour la jeunesse américaine en 2018.

 

Originaire d’un quartier défavorisé d’Akron (Ohio), LeBron James grandit avec sa mère. Il trouve une stabilité avec le basket et sa bande d’amis. Ils remporteront d’ailleurs le championnat national au lycée. Une période où l’Amérique découvre le phénomène LeBron. Le 26 juin 2003, Cleveland repère l’enfant du pays. C’est le début du règne du « Roi James » sur la NBA.

« Cest une personne très énergique et généreuse qui est parfaitement au courant du poids de ses mots lorsquil utilise sa voix pour parler de ses affaires et des problèmes sociaux », confie Dave McMenamin, journaliste pour ESPN qui suit quotidiennement Cleveland depuis quatre saisons.

 

Une carrière déjà légendaire

Son destin hors du commun lui permet d’offrir le titre NBA, qu’il a toujours promis à son état natal, 13 ans plus tard, au terme de finales légendaires face à Golden State en 2016. Un scénario digne d’un film hollywoodien. James accompli alors sa destinée avec un retour victorieux sur ses terres, après un court passage par Miami, où il parvient à gagner 2 titres en quatre ans. Cette victoire pardonne son départ vers la Floride, qui avait suscité de nombreuses polémiques.

« Beaucoup de personnes ladmirent en NBA. Il montre la voie. La façon dont il se gère, être capable de faire grandir sa marque, gagner au plus haut niveau, devenir un puissant businessman et garder son engagement envers sa communauté, font de lui lun des joueurs les plus appréciés » confie Dave McMenamin, auteur du livre « The retenu of the King ».

 

Ce titre NBA lui permet d’étendre son influence en dehors des terrains. Le meilleur joueur du monde a toujours été impliqué pour sa communauté, notamment avec sa fondation, la « LeBron James Family Foundation ». C’est après le discours de juillet 2016, à la cérémonie d’ESPN, que le roi des parquets va prendre une autre dimension. D’abord, en s’engageant auprès d’Hilary Clinton lors d’un meeting dans l’Ohio pour contrer Donald Trump. Puis, en s’attaquant à plusieurs reprises à ce dernier. Cet été il a dénoncé les déclarations de Donald Trump, après les événements à Charlottesville, lors d’un meeting avec sa fondation. « La haine a toujours existé en Amérique. Oui, nous le savons mais Donald Trump l’a remise au goût du jour ! ». Quelques jours plus tard, il l’insulte de « clochard » dans un tweet, massivement partagé, après que le président se soit attaqué à Stephen Curry, la star des Warriors. Ce dernier avait déclaré qu’il ne souhaitait pas faire la traditionnelle visite des champions NBA à la Maison Blanche.

 

LeBron James au meeting d’Hillary Clinton dans l’Ohio

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LeBron James va encore plus loin

Lui qui veut marcher dans les pas de Mohamed Ali, le symbole de l’engagement politique chez les sportifs, a fait de sa lutte pour l’égalité sa ligne conductrice. « LeBron inspire tant de personnes, il incarne la réussite américaine. Que vous laimez ou non, il rend toujours les choses intéressantes. De nombreuses personnes comptent sur lui pour parler des problèmes sociaux », explique notre confrère d’ESPN. Et 2018 s’annonce chargée pour « King James ». Son équipe fait partie des favoris pour le titre. Lui est en course pour gagner son cinquième titre de MVP (meilleur joueur de la ligue). Alors qu’il continue d’écrire l’histoire du basket, James va aussi participer à un film d’animation qui sortira en septembre 2018. Son désir d’impacter la jeunesse va aussi se traduire par la sortie de documentaires, produits par lui-même.

 

 

Le 30 novembre 2017, James va encore plus loin  et annonce qu’il va ouvrir, en 2018, une école pour les enfants en difficultés à Akron. Un accomplissement qui dépasse le basket : « À part la naissance de mes trois enfants, mon mariage et le fait d’avoir mis ma mère à l’abri du besoin pour le reste de sa vie, c’est ma plus grande réussite ». Cette structure, qui accueillera des enfants de 8-10 ans, n’est qu’une première étape dans son engagement pour la jeunesse américaine.

 

Maxence Venot et Vincent Fouasson

Écrit par IEJ3DWEB