Le suspens persiste concernant les tarifs hospitaliers

Marisol Touraine a fait savoir ce week-end que les arbitrages sur les nouveaux tarifs « ne sont pas terminés ».

 

Les nouveaux tarifs hospitaliers qui devaient être connus le 1er Mars, ne seront connus que dans le courant du mois. Ils sont simplement « encore en cours d’arbitrage et ne sont pas terminés » à annoncé le ministère de la santé ce week-end. En attendant les nouveaux tarifs, les hôpitaux fonctionneront normalement.

Marisol Touraine lors de la Conférence Nationale du Handicap à Ille-sur-Têt - 8/12/2014

Marisol Touraine lors de la Conférence Nationale du Handicap à Ille-sur-Têt – 8/12/2014

Que se soit pour les établissements publics ou privés l’enjeu est important. Ce sont les tarifs hospitaliers qui définissent le montant des remboursements par l’assurance maladie.

On compte plus de 2300 actes de soins répertoriés, ce qui couvrent une part importante du budget des hôpitaux et des cliniques.

 

Que se cache-t-il derrière cette annonce tardive ?

 

Les fédérations des hôpitaux (FHF) et des cliniques (FHP) redoutent que ce retard annonce une politique de tarifs plus rigoureuse que prévu.

Le contexte se veut délicat. Les hôpitaux font face à un nombre abondant de patients suite à l’épidémie de grippe particulièrement important cette année.

Certain d’entre eux se retrouvent donc acculés par des emprunts indexés sur le franc suisse.

De plus le ministère devrait ajouter prochainement des coupes douloureuses dans le budget des hôpitaux.

Lire également :

– Marisol Touraine dévoile les grandes lignes de la réforme des hôpitaux publics
Politique : Le palan d’économie pour la santé en 4 dates 

 

Écrit par nilsolivier