Le solstice d’hiver, promesse d’une clarté en devenir

Solstice d’hiver Crédit : pxhere

17h27 minutes et 57 secondes. C’est précisément l’heure à laquelle l’hiver débutera dans l’hémisphère nord. C’est pour nous, la nuit la plus longue de l’année, la promesse d’un changement, le solstice d’hiver.

Le solstice ! Au-delà d’être certainement l’un des mots les plus compliqués à prononcer de la langue française, c’est aussi l’une des dates les plus importantes du calendrier astronomique. Peu de personnes s’intéressent au calendrier astronomique. Pourtant, ce 21 décembre, 355ème jour de l’année est empli de symbole.

Processus complexe

Depuis notre plus jeune âge, nous apprenons aux enfants que la Terre tourne autour du soleil en quatre temps : deux solstices et deux équinoxes. Les cours de primaires sont loin ? Voici une petite piqûre de rappel. Équinoxe, vient du latin «equi noche» comprenez égalité de la nuit, solstice du latin solstitium signifie soleil stationnaire.

Une fois cette traduction faite, il faut revenir aux fondamentaux. Le calendrier se divise en quatre saisons : le printemps, l’été, l’automne et l’hiver. Les équinoxes et les solstices sont des phénomènes astronomiques biannuels. Ainsi, l’équinoxe de mars marque le début du printemps et celui de septembre annonce l’automne. Et les solstices, eux, jouxtent printemps-été et automne-hiver. Au-delà de leur rôle de frontière entre les saisons, ces moments ponctuels de l’année correspondent à des époques et positions de la Terre sur son orbite autour du Soleil.

Donc, lors du solstice d’été, le soleil ne peut pas monter plus haut dans le ciel ! Aujourd’hui à midi, il ne peut pas descendre plus bas à l’horizon sud. Mais attention, la Terre n’est pas plus éloignée du soleil qu’en été, c’est même le contraire. C’est en fait, l’axe de rotation de la Terre qui penche «du mauvais côté». C’est l’hiver.

Un jour durant

Le passage à l’hiver à ne pas confondre avec le passage à l’heure d’hiver qui a lieu en automne, se produit à une seconde bien précise, déterminée par l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE). Cette année, c’est précisément à 17 heures, 27 minutes et 57 secondes. Un calcul que l’Observatoire de Paris tient à jour jusqu’en… 2 999 !

«Le solstice d’hiver correspond à l’instant où la longitude apparente géocentrique du Soleil est égale à 270°» explique le service presse de l’IMCCE. Traduction : au moment du solstice d’hiver, la position de la Terre par rapport au Soleil va atteindre son inclinaison maximum, avec un ensoleillement rasant du côté de l’hémisphère nord.

À partir du solstice d’hiver les jours vont donc commencer à croître et cela jusqu’au solstice d’été qui a lieu le 20 juin. Mais attention cela ne se produit pas de façon systématique, car rien n’est systématique quand il s’agit de science et d’astronomie.

Le matin, et jusqu’au 2 janvier, le soleil va faire la grasse matinée de plus en plus tard, alors qu’il se couchera de plus en plus tard le soir.

Allez, je sens que vous commencez à décrocher avec ces histoires de soleil, d’équinoxe et de passage à l’hiver.  Pour faire simple, il y aura à partir d’aujourd’hui et de manière progressive, moins de jour le matin et plus de lumière le soir.

Symbolique

Si pour vous la seule bonne nouvelle est que vous n’aurez plus l’impression de sortir à minuit du bureau parce qu’il fait nuit, pour les Romains particulièrement, mais aussi d’autres cultures, la période avant le solstice d’hiver était très redoutée. Les Romains avaient tout simplement peur que le Soleil meurt et ne revienne jamais, laissant derrière lui ténèbres et désolation. C’est d’ailleurs cette croyance qui a marqué au fer rouge cette date de décembre, symbole de renouveau, de renaissance et du retour de la lumière. Le solstice d’hiver, vous l’aurez compris, est une fête importante dans le passé de l’humanité. Aujourd’hui encore, la fête d’Hanoukka célébrée par les Juifs entre début et fin décembre a pour symbolique la lumière. Des rassemblements sont même organisés en Angleterre et à Stonehenge, lors desquels le lever du soleil est célébré. Le Noël chrétien n’a qu’à bien se tenir, car son grand ancêtre n’est autre que le solstice d’hiver, une fête païenne où l’on mangeait, buvait et s’offrait des cadeaux. Vous pourrez donc prétexter une envie soudaine de faire la fête ce soir à 17h27 minutes et 57 secondes pour célébrer le solstice d’hiver…

Pauline Fleury

Edité Maël Chaumier

Illustré Léa Bitton

 

Écrit par IEJ3B