Le revenu de base, rêve ou réalité ?

L’association Mouvement français pour un Revenu de Base lance un appel aux dons pour financer son projet pour l’année 2018 : donner 1000 euros par mois à des personnes tirées au sort.

L’association MonRevenuDeBase appelle aux dons pour financer un revenu de base de 1000 euros par mois qui serait distribué à des personnes tirées au sort afin d’améliorer leur niveau de vie. L’association cherche aussi à sensibiliser l’opinion publique et la classe politique sur ce phénomène et de montrer qu’une telle loi pourrait fonctionner.

Pas un caprice mais un besoin

Presque 80.000 personnes se sont déjà inscrites pour le tirage au sort qui aura lieu fin janvier. Venus des quatre coins de la France, ces volontaires sont en grande majorité des jeunes actifs en situation précaire qui aimeraient améliorer leur niveau de vie, indique l’association. À terme, l’objectif de ce revenu de base est de remplacer l’actuel RSA.

 

Ce projet, comparable au “revenu universel” qu’avait proposé Benoît Hamon lors de l’élection présidentielle, est critiqué pour les mêmes raisons que celui du candidat du PS. Jugé comme impossible à appliquer, il est souvent considéré comme un outil pour les “assistés”. Pourtant, l’association insiste sur le fait que les personnes qui s’inscrivent ne le font pas par cupidité, mais réellement par besoin.

 

Un modèle qui commence à faire ses preuves

Ce n’est pas la première opération de Mouvement français pour un Revenu de base. En effet, l’association a récolté suffisamment de dons durant l’année 2017 pour financer trois revenus de base. Ainsi, deux femmes et un homme qui vivent actuellement en situation précaire vont bénéficier de 1000 euros par mois en 2018, assez pour reprendre leur vie en main et commencer de nouveaux projets.

Depuis le lancement, douze départements se sont prononcés en faveur d’un revenu de base. La prochaine étape pour l’association est de pousser le Parlement à autoriser ces territoires à expérimenter.

Ivan Alperin

Écrit par IEJ3A