Le retour des recenseurs de l’Insee

Depuis ce matin, les recenseurs de l’Insee sont à nouveau sur les routes. Si vous habitez dans une communes de moins de 10 000 habitants, il se pourrait que l’un d’entre eux vous rende visite.

C’est reparti pour le recensement annuel. Dès aujourd’hui et jusqu’au 21 février prochain, 8 000 villages français -de plus de 8 000 habitants- recevront la visite des agents de l’Insee. Soyez rassurés, si un inconnu se présente sur le pas de votre porte avec une carte tricolore, c’est donc probablement l’un d’eux. Toutefois, soyez prudent : vérifiez bien qu’elle contient la signature du maire de votre commune. Une fois son identité certifiée, laissez-le entrer, ne vous y opposez pas. Le recensement est obligatoire, sanctionné par la loi et tout refus peut être puni par une amende de 38 euros.

Le recenseur vous remettra ensuite plusieurs documents à remplir ou vous donnera des codes d’accès afin de vous inscrire directement en ligne. Si vous choisissez la version papier, il vous suffira de compléter une feuille de logement contenant les questions habituelles (qu’elle est la surface de votre habitation ? , quand a-t-elle été bâtie ?…) ainsi qu’un bulletin personnel (votre situation, votre nationalité, votre niveau d’étude…). Pas de panique, vous n’aurez pas à les remplir tout de suite, le fonctionnaire de l’Insee reviendra les chercher quelques jours plus tard.

Les informations collectées par les quelques 23 000 agents de l’agence étatique sont très précieuses. Ce sont ces chiffres qui déterminent le nombre de conseillers municipaux par commune, tout comme le montant des aides attribuées par l’Etat. Ne criez donc pas à la perte de temps, votre commune en dépend.

Aude Solente 

Écrit par Aude Solente