Le remorquage du Modern Express sous tension

Le cargo « Modern Express » était à la dérive depuis 7 jours dans le golfe de Gascogne. Le bateau était à 44km des côtes landaises lors de son remorquage. Il a été remorqué ce lundi matin et ne représente plus de risques.

APTOPIX France Drifting Ship

 

Le navire, d’origine Panaméenne, avait quitté le Gabon 3 semaines auparavant. Il transportait 3600 tonnes de bois et des engins de travaux. Le cargo a émis, mardi 26 janvier, un signal de détresse à 280 km de la pointe nord-ouest de l’Espagne.

L’équipage, composé de 22 Philippins, avait été évacué par des hélicoptères espagnols.

Le remorquage du navire de commerce consistait à relier le cargo au remorqueur. Celui-ci a réussi à « le pivoter, à lui mettre le nez vers le large ».

Un déploiement pour éviter une catastrophe naturelle

Au vu des mauvais souvenirs du naufrage du pétrolier Prestige en 2002 au large de la Galice qui transportait plus de 77.000 tonnes de fioul, un fort déploiement ainsi qu’une mobilisation ont été organisés pour le remorquage.

Lors de l’opération des personnels de communes ainsi que des pompiers ont été déployés sur les côtes. Les plans anti-pollution Polmar terre et mer ont été déclenchés au cas où si le cargo s’échouerait. Si il y avait eu un impact avec les côtes, plus de 300 tonnes de gazole auraient pu se répandre.

De bonnes conditions naturelles ont permis un sauvetage du cargo sans trop grandes complications.

Les moyens déployés resteront en place jusqu’à mardi 2 février.

Alix Watin-Augouard

Écrit par Alix Watin-Augouard