Le PS vend son siège historique

Le siège du parti socialiste Rue de Solférino est racheté par le groupe Apsys (crédit : Google images Wikimedia Commons)

Le PS a annoncé ce mardi 19 décembre la vente de son siège parisien Rue de Solférino au groupe immobilier Apsys pour le montant de 45,55 millions d’euros.

Une page se tourne. Le siège historique du parti fondé par François Mitterrand situé Rue de Solférino dans le 7e arrondissement de Paris a été vendu à Apsys, un groupe immobilier français. En effet, pour le rachat des locaux de 3323 m2, l’entreprise a déboursé 45,55 millions d’euros. L’acte de vente définitif sera fixé au 28 février 2018 alors que les membres du PS ont jusqu’au 30 septembre 2018 pour quitter les lieux.

L’entreprise immobilière est connue pour avoir construit des centres commerciaux en France et en Pologne. Pas moins de 31 centres commerciaux sont gérés par Apsys dont Beaugrenelle (15e) mais aussi la Vill’Up, inaugurée en novembre 2016 dans les locaux de la Cité des Sciences et de l’Industrie (19e). Le président-fondateur d’Apsys, Maurice Benslay a déclaré dans un communiqué : «L’acquisition de cet actif iconique, à la valeur historique et patrimoniale unique s’inscrit dans une stratégie d’investissement à long terme». Le groupe souhaite mener d’importants travaux de rénovation, « pour une durée d’au moins deux ans » affirme le président d’Apsys, avant d’établir son futur siège social. Les locaux coûteront ainsi jusqu’à 10 à 15 millions d’euros supplémentaires.


  Le site historique du PS va être vendu à un groupe immobilier français

Insuffisances budgétaires

Le Parti Socialiste avait pris la décision de vendre ses locaux le 19 septembre dernier en raison des difficultés financières causées par les élections présidentielles de 2017. Le parti à la rose a vu son budget annuel passer de 28 à 8 millions d’euros, selon le trésorier du PS, Jean-François Debat. «Un manque à gagner de 100 millions d’euros par rapport au précédent quinquennat» déblatère t-il. La perte de 250 députés aux dernières législatives s’est traduite par une chute considérable des financements. Selon nos confrères d’Europe 1, «le siège avait déjà été hypothéqué lors de la campagne présidentielle de Benoît Hamon. »

L’adresse du nouveau siège n’a toujours pas été communiquée, même si certains membres du PS avaient pour idée de s’installer en banlieue parisienne. Le PS occupait l’immeuble de la Rue de Solférino depuis 1981.

Mehdi Bautier

Édité par Maxence Vanhille

 

Écrit par IEJ3B