Le PS est-il en train de mourir à petit feu ?

Selon un sondage Odoxa Dentsu pour France Info et le Figaro, 74% des Français pensent que le Parti Socialiste peut disparaitre, temporairement voire définitivement, de la vie politique française.

 

Le Parti Socialiste va mal. Les cadres quittent le parti, les comptes sont dans le rouge. Cette situation pourrait empirer selon les Français. Dans un sondage en ligne réalisé les 29 et le 30 novembre, les 3/4 des personnes interrogées (991 au total) pensent que le groupe socialiste peut disparaitre. Quand on regarde en détail, 23% des sondés estiment qu’il peut disparaitre définitivement.

C’est une suite logique après une année 2017 catastrophique pour les socialistes. Les élections présidentielles et législatives furent des échecs totaux, le PS obtenant les pires résultats de son histoire. Le message ne passe plus auprès des Français, et ça se ressent jusqu’à ses adhérents. Entre 2007 et 2016, ils sont 140.000 à avoir quitté le navire. Jean-Christophe Cambadélis, l’ex premier secrétaire, revendiquait 120.000 adhérents en novembre 2016, mais ils n’étaient que 42.300 selon le Canard Enchainé.

Ce qui marque surtout, c’est l’absence de leader. Benoit Hamon, le candidat à la Présidentielle, a quitté le parti pour créer le sien. Jean-Christophe Cambadélis a présenté sa démission en juin dernier. Pour 2022, les prévisions sont étonnantes. Dans le sondage Odoxa Dentsu, 25% des sondés souhaitent que Manuel Valls soit le candidat du parti pour l’élection présidentielle.

Arthur Weill

Écrit par IEJ3A

Laisser un commentaire