Le projet de budget 2018, en marche vers le Sénat

Les députés français ont approuvé ce mardi à une large majorité l’ensemble du projet de budget 2018 en première lecture. Un budget revu à la hausse que le Sénat devra examiner avant de l’adopter définitivement au plus tard le 22 décembre.

C’est à la majorité absolue que l’Assemblée Nationale a adopté l’ensemble du projet de loi de finances 2018. Le texte toujours très attendu dans l’hémicycle traduit plusieurs promesses du président de la République, Emmanuel Macron. Parmi elles, la suppression de l’impôt sur la fortune (IEFS), la fin progressive de la taxe d’habitation pour 80% des ménages ou encore la création d’une « flat tax ». L’objectif de ce nouveau texte de loi est ambitieux : revenir dans les clous européens des 3% de PIB de déficit public.

Si les élus LREM et Modem ont voté unanimement pour, les socialistes, les communistes et les insoumis ont voté largement contre. Au total, c’est 366 députés qui ont voté pour, 175 contre, et 27 qui se sont abstenus. À titre de comparaison, le premier budget du quinquennat de François Hollande avait été approuvé par 317 voix contre 217, avec 14 abstentions

 

Un budget controversé

L’annonce des résultats a été accueillie par des applaudissements du côté de la majorité. La chef de file LREM de la commission des Finances Amélie Montchalin a déclaré « nous tenons nos promesses ».

https://platform.twitter.com/widgets.js

Alors que du côté de l’opposition, Éric Coquerel dénonce « un projet brutal pour les français »

https://platform.twitter.com/widgets.js

À l’issue de l’examen, le déficit budgétaire pour 2018 qui était initialement fixé à 82,894 milliards d’euros est revue à la hausse et s’établit à 83,093 milliards d’euros.

Le sénat sera le décideur final et entamera jeudi l’examen de ce texte dont l’adoption définitive aura lieu au plus tard le 22 décembre. La grande question est : ce nouveau budget creusera-t-il plus encore le déficit budgétaire.

 

Pauline Fleury

Écrit par IEJ3B

Laisser un commentaire