Le patrimoine de Nicolas Hulot entache-t-il sa crédibilité ?

La Haute-Autorité de la transparence de la vie publique (HATVP) a dévoilé, la semaine passée, les déclarations de patrimoine des membres du gouvernement. Le patrimoine de Nicolas Hulot, l’un des plus élevés, contient un nombre important de véhicules.  Depuis, les réactions sont vives et nombreuses.

7,2 millions d’euros… C’est le montant total du patrimoine de Nicolas Hulot. S’il n’est pas le plus élevé (celui de Muriel Pénicaud, ministre du Travail, s’élevant à 7,7 millions d’euros), le patrimoine du ministre de la Transition écologique et solidaire fait tout de même partie du top 3 gouvernemental. Plusieurs comptes en banque, des maisons de vacances, une société à son nom, le patrimoine de Nicolas Hulot est fourni. Mais les critiques visent surtout le nombre de véhicules que possède l’ancien animateur de télévision : 9 au total, un « paradoxe pour un ministre de la Transition écologique » pour certains.

 

(Infographie : Léa Torres)

« Quelle crédibilité » pour le ministre de la Transition écologique?

Une Peugeot 508, des véhicules de marques allemandes, une Land Rover, un bateau… et un scooter électrique. La liste des véhicules détenus par Nicolas Hulot est longue et les internautes n’ont pas manqué de réagir à cette dernière. 

(Le détail des véhicules détenus par Nicolas Hulot)

« Faites ce que je dis, pas ce que je fais », c’est le sentiment que partagent les Français depuis la parution de la déclaration de patrimoine de Nicolas Hulot. « On nous explique qu’il faut adapter nos comportements, mais eux, ne modifient nullement les leurs » réagit Christine, une quinquagénaire utilisatrice de Facebook.

« Comment se faire la voix de l’Ecologie quand on possède autant de véhicules polluants ?! » avance Clément, 39 ans, sur Twitter.

Entre déception et indignation, les réactions sont nombreuses, faisant même apparaître le hashtag #Hulot en top des tendances Twitter tout au long du week.

 

   

« Une polémique absurde » pour Nicolas Hulot

Devant les nombreuses critiques, Nicolas Hulot a réagi dimanche dans le Journal du Dimanche à travers un entretien. S’il approuve la divulgation des patrimoines des ministres par le HATVP, le ministre de la Transition écologique et solidaire trouve « absurdes » les commentaires suscités par la publication de ses biens.

« La transparence oui, le voyeurisme et le pinaillage non » a avancé Nicolas Hulot.

Conscient que cette déclaration de patrimoine peut entacher son image de « père » de l’écologie, l’ancien journaliste d’Ushuaïa a détaillé l’ensemble de son patrimoine à l’hebdomadaire. « Je roule à l’électrique 95% du temps, soit avec mon scooter soit avec les véhicules mis à disposition par le ministère » précise-t-il.

« Les autres véhicules, je ne les utilise que rarement, soit parce qu’ils se trouvent dans mes résidences secondaires ( en Corse par exemple), soit parce qu’ils sont aujourd’hui utilisés par ma femme, ma fille… » rétorque le ministre.

Pour se consoler, Nicolas Hulot a pu compter sur l’important soutien du gouvernement reçu ces derniers jours. Invité de BFMTV, Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’écologie, a vivement soutenu son supérieur. « Vous vous imaginez tout de suite un garage luxueux avec 9 Porsche à l’intérieur, ce n’est pas du tout ça ! ».

 

 

Lorsque l’hebdomadaire interroge Nicolas Hulot sur son patrimoine financier, le ministre de l’écologie ne se cache pas : «  J’ai gagné beaucoup d’argent lorsque je faisais de la télévision, ça je l’admets. Mais, cet argent, je suis persuadé de l’utiliser à bon escient. C’est parce que j’ai été visible à la télévision durant de nombreuses années que je peux aujourd’hui défendre la cause écologique auprès de l’opinion publique ».

Déjà fragilisé par les récentes rumeurs d’une « possible envie de départ » du gouvernement, Nicolas Hulot est aujourd’hui encore davantage exposé aux critiques. L’ancien animateur d’Ushuaïa, novice en politique, supportera-t-il les critiques tout au long du quinquennat ?

Pierre-Alexis Jemin

Écrit par IEJ3B