Le Pape François : une modernité au service de l’Eglise

Le 13 Mars dernier a marqué les deux ans du pontificat du Pape François depuis son arrivée. Représentant de l’Eglise Catholique au style décontracté et au mode de vie spartiate Jorge Mario Bergoglio s’est installé dans sa fonction avec bienveillance et ouverture d’esprit. Réformer l’Eglise sur ses aspects les plus contrastés, telles sont les motivations qui l’animent depuis le début. C’est bien à un pape humaniste et réformateur auquel nous faisons face depuis déjà deux ans.

« Je vous demande de prier pour moi, j’en ai tellement besoin »

Dès son arrivée au Vatican, il a marqué les esprits. Avec l ‘appel lancé à la foule place Saint-Pierre le soir de son élection, en demandant à tous de prier pour lui, le pape a surpris. La mission qui lui ait confié est-elle si lourde à porter ..? Le pape ne l’a jamais affirmé mais n’est-ce pas là un message d’humilité qui a été envoyé par celui qui siège sur le trône de pierre ? Accueilli comme un pape humaniste et proche du peuple, l’une de ses premières volontés a été de vouloir rapprocher l’Eglise de ses croyants en supprimant les barrières parfois dogmatiques qui existaient entre eux et la curie Romaine.

– « Alzheimer spirituel »,

– « exhibitionnisme mondain »,

– « courtisanerie »

– « accumulations de biens »

Tels ont été les termes employés par le successeur de Benoît XVI dénonçant les maux présents au sein du gouvernement de l’Eglise. Soucieux de remuer un corps de l’Eglise qui s’endort sur ses prérequis, le pape François, « constructeur », restructure le Vatican et se positionne avec conviction sur les débats sociétaux qui ont animé durant ces deux dernières années les chrétiens du monde entier.

S’il se présente depuis son investiture comme étant un pape réformateur, il est aussi un pape 2.0. Encore loin d’instaurer au Vatican l’utilisation des dernières applications à la mode telles qu’Instagram ou Snapshat, le pape a su comprendre l’utilité d’internet en reprenant le compte Twitter de son prédécesseur « PONTIFEX » dans le but de s’adresser quotidiennement aux fidèles 2.0 cette fois-ci.

Avec 84% d’avis positifs en Europe, 78% aux Etats-Unis, 72% en Amérique latine, le pape François fait l’unanimité sur les continents à forte tradition chrétienne. A l’image d’un Jean-Paul 2 qu’on avait vu chausser des skis et parler régulièrement de sport, François s’attire lui aussi la sympathie de beaucoup de fidèles via des gestes rares où la proximité avec le peuple est observée.

Passer par la simplicité pour rassembler. Telle semble être la méthode pontificale qui l’aide à accomplir la mission pour laquelle il a été désigné. Unir les Hommes dans un monde qui selon lui connaît encore trop d’injustices.

Écrit par Fabien Lourme