Le nombre d’immigrés clandestins dans l’UE a triplé en un an

De 2013 à 2014, Frontex, agence européenne de surveillance des frontières maritimes, aériennes et terrestres, a enregistré une hausse exponentielle du nombre d’immigrés illégaux rentrés dans le territoire européen. Celui-ci aurait presque triplé en l’espace d’un an.

 

Il y aurait plusieurs raisons à cette hausse spectaculaire  selon Ewa Moncure, porte parole de l’agence. Une situation dramatique en Syrie, en Erythrée, au Soudan du Sud, en République démocratique du Congo, en Irak et en Libye, qui est devenu un État défaillant où la loi n’est pas appliquée. Cela a créé des conditions idéales pour les trafiquants de personnes. Selon elle, ce pays est devenu «le principal point de départ pour les migrants». «L’évolution de la situation liée au groupe Etat Islamique a aussi joué un rôle» dans l’explosion du nombre des demandeurs d’asile, entrés dans l’UE l’an dernier principalement à travers la Méditerranée, estime-t-elle.

Selon un rapport trimestriel de Frontex, entre octobre 2013 et septembre 2014, plus de 230.000 immigrés ont pénétré illégalement dans l’UE, dont quelque 190.000 par la mer. Sur l’ensemble de 2014, plus de 170.000 immigrés clandestins sont arrivés par la mer en Italie, et plus de 50.000 en Grèce, selon Frontex.

Au total, 164.000 immigrés ont demandé l’asile dans l’UE au troisième trimestre de 2014, ce qui représente une hausse de 69% sur un an.

Fleur De Boer

Écrit par fleurmargot