Le nez dans le parfum

D’abord prévue pour le 16 décembre, l’ouverture du Grand Musée du parfum se fera finalement le 22 décembre. Situé dans un hôtel particulier qui abritait la maison de Christian Lacroix, ce nouveau lieu olfactif invite à plonger le nez dans le monde de la parfumerie. 

Modèle d’élégance et de raffinement, le Grand Musée du Parfum s’est implanté dans le très chic 8e arrondissement pour y dévoiler au grand public un parcours sensoriel et interactif.

Après le musée du Parfum de Fragonard, ouvert en 1983, Paris accueille son deuxième espace dédié  aux sens olfactifs. Loin de Grasse, capitale mondiale de la parfumerie, la capitale propose une expérience très différente à ses visiteurs. Bergamote, patchouli, vanille : quelles que soient les odeurs, le parfum chatouille les narines, enveloppe le corps et éveille la mémoire. Le parcours du musée, étendu sur 1 400 m2, s’effectue sur quatre étages, dans une ambiance lumineuse et une atmosphère moderne et épurée.

Toute une histoire 

Art subtil, synonyme de beauté, le parfum naît en Egypte Antique sous Cléopâtre, avec le kyphi, le premier parfum (de forme solide) que les visiteurs pourront découvrir sur place. L’occasion d’admirer l’évolution du produit au fil des siècles et de se familiariser avec une histoire très peu connue. Chic et esthétique, le Grand Musée du Parfum détaille l’élixir de A à Z, de sa place dans l’histoire à sa fabrication en elle-même.

Incandessence ©Pixabay

Le Grand Musée du Parfum a pris ses quartiers dans l’ancienne maison de Christian Lacroix, une adresse très prestigieuse. Incarnant du luxe à la française, ce musée, d’un coût de 7 millions d’euros, bénéficie notamment du soutien du Syndicat français de la parfumerie.

Le Grand Musée du Parfum, situé 73 rue du Faubourg Saint-Honoré (Paris 8e), est ouvert du mardi au dimanche, de 10 h 30 à 19 h. Puis jusqu’à 22 h le vendredi.  Pour y accéder, il faut compter 14,50 € pour le tarif plein et 9 € pour un tarif enfant.

Laura Anglionin

Écrit par iejpedago