Ce mardi 20 janvier, la direction du Monde a annoncé qu’elle porterait plainte au plus tôt après avoir été hacké par l’Armée électronique syrienne ce week-end. 

Le site du Monde a été hacké ce week-end

Le site du Monde a été hacké ce week-end

Le groupe pro-Assad a procédé par hameçonnage comme pour CNN. Dimanche 18 janvier, les pirates ont envoyé un mail à un des journalistes avec un lien « d’apparence anodine vers le site de la BBC ». Peu de temps après, des journalistes haut placés du quotidien et ceux disposant des codes d’accès aux comptes des réseaux sociaux reçoivent le même mail. Le message les incite à rejoindre une fausse page pour renseigner leurs identifiants.

Une deuxième vague de messages arrive. L’Armée électronique syrienne cherche maintenant à publier un message revendicatif sur l’espace éditorial du Monde. En fin de soirée, la rédaction se rend compte qu’aucun message n’a été publié grâce à un mécanisme de sécurité interne.

N’arrivant pas à publier de message et à s’emparer du compte Twitter du Monde, les pirates décident par dépit, de lancer une attaque par déni de service, lundi 19. Il s’agit de rendre un serveur inefficace pour en prendre le contrôle.

Ces Syriens d’une vingtaine années piratent les sites internet des média occidentaux pour les punir d’avoir publié de fausses informations sur leur pays et leur dirigeant. La cyberattaque du Monde est la première en France.

Justine MARTINE, 3F

Écrit par Justine Martine