Le Front national est-il un parti républicain ?

Marine Le Pen dit souhaiter débattre avec Manuel Valls après ses critiques de mardi, lorsqu’il avait jugé le FN « anti-républicain ».

Le traditionnel ping-pong entre la droite et la gauche n’est plus. Depuis l’arrivée de Marine Le Pen à la tête du Front national, le parti a su se faire une place dans le paysage politique français. A tel point qu’il ne se passe pas une semaine sans que le FN soit au coeur de l’actualité. Pourtant le débat subsiste sur la légitimité de ce parti dans un Etat républicain comme la France.

Certes, le FN répond actuellement à tous les critères nécessaires pour exister dans le cadre du système électoral français mais lorsque l’on s’attarde sur le programme, les fondements de la République française ne sont pas toujours respectés.

Dans le programme distribué aux électeurs des régionales, Marine Le Pen parle de « préférence nationale«  pour défendre son idée de hiérarchisation de la société française. Le triptyque républicain français « Liberté, Egalité et Fraternité » ne fait pas partie des préoccupations du parti. Le FN fait clairement abstraction de la Fraternité et de l’Egalité, deux fondements essentiels de notre République car discriminer une partie de la société est sans aucun doute aux antipodes de notre constitution.

Pourtant, le FN n’est pas le seul parti à incriminer. Depuis quelques années les tentatives désespérées de certains partis traditionnels et républicains pour récupérer les thèmes du Front national ne font que renforcer les idées de celui-ci.

Mayline Meynard

Écrit par nacerm