Le fondateur de MegaUpload extradé aux USA

Suite à une nouvelle décision de justice dans l’affaire lié à Megaupload, Kim Dotcom doit être transféré aux Etats-Unis. Ses avocats vont faire appel de cette décision.

La justice néo-zélandaise l’a validé ce lundi 20 février. Kim Dotcom, le fondateur du site de téléchargement Megaupload, doit prochainement être extradé vers les Etats-Unis.

Kim Schmitz de son vrai nom avait été arrêté en janvier 2012. Il était accusé par la justice américaine d’avoir causé 500 millions de dollars de perte à l’industrie musicale et du cinéma.

175 millions de dollars de chiffre d’affaire

Son arme de guerre est Megaupload, une plateforme qui permettait de télécharger de nombreux contenus illégaux, comme des films ou de la musique. Dotcom aurait réalisé grâce à elle 175 millions de dollars de chiffre d’affaire.

D’origine allemande et finlandaise, Kim Dotcom résidait à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Le 20 janvier 2012, pour arrêter ce dernier, la police locale avait orchestré une opération spectaculaire à son domicile.

Suite à cette décision, le principal intéressé a réagi sur Twitter, déclarant que les juges en ont fait une affaire politique. Selon lui, ces derniers ne peuvent pas l’extrader pour atteinte aux droits d’auteur.

 

Le pirate du web avait été, avec 6 autres personnes, inculpé pour association de malfaiteurs. Il risque 60 ans de prison, dont 20 ans pour blanchiment d’argent.

Ses avocats ont l’intention de faire appel de cette décision d’extradition, prise par la Haute cour. Ils ont assuré que l’affaire n’était pas encore perdue.

Écrit par Martial Peuvion