Le dodo se réveille

400.000 euros, c’est le prix d’un squelette de dodo vendu aux enchères. La vente sur le thème de l’évolution a eu lieu au Summer Place Auctions à Londres. L’occasion de revenir sur cet animal disparu.

Ce squelette mesure 61 centimètres pour une masse moyenne de 10,2 kilogrammes. A 430.000 dollars, il vaut plus que de l’or. Bien loin du « dodo » nocturne, ce dodo est un oiseau au bec crochu.

La super-star de cette vente est une espèce disparue depuis 1681. Aujourd’hui, on ne compte que 12 squelettes de ce spécimen dans le monde. Ils sont presque tous conservés dans de prestigieux musées d’histoire naturelle, à Londres, Paris ou Washington.

L’assemblage d’os vendu mardi à Londres, complet à 95%, a pris quarante ans à confectionner pour un passionné.

 

Aussi appelé « Dronte de Maurice », le dodo a été découvert au XVIème siècle sur l’île Maurice. Ressemblant aux pigeons modernes, il a été chassé puis exterminé par les marins européens. Le dodo est considéré comme le symbole des effets néfastes de l’homme sur son environnement.

Le dodo est connu dans le monde entier, non pas pour sa spécificité, mais grâce à Lewis Carroll et son roman de 1865 « Alice aux pays des Merveilles » où le dodo arbitre une course remportée par Alice. Plus récemment, le dodo est devenu une célébrité dans la culture enfantine avec le film « L’Âge de glace » :

Juliette Vignaud

Écrit par Juliette Vignaud