Le dessin coréen s’invite à Paris

L’année France-Corée a débuté en septembre. Le Salon du Livre qui commenommencera le 17 mars a fait le choix de mettre à l’honneur la Corée du Sud pour cette nouvelle édition. Un moyen de transporter les Français dans l’univers du pays du « Soleil Calme », et de leur faire découvrir leurs artistes. 

Depuis 15 ans, la culture coréenne explose et se diversifie. Pourtant la littérature coréenne est méconnue alors qu’elle est devenue l’une des plus importantes d’Asie. Entre Manga, BD, romans, ou encore poésie, 30 auteurs coréens vont venir à Paris pendant 3 jours pour faire découvrir leur art. Chaque œuvre est le reflet de la tradition et de la modernité qui sont les symboles de la culture sud-coréenne.
Parmi tous ces auteurs emblématiques, Puuung, une jeune illustratrice sort du lot pour ses dessins autour du thème de l’amour. Dans sa série « Love is… » elle retrace la vie quotidienne d’un jeune couple entre rêves, ballades et travail.

12391450_1061702640529107_6432504126373312758_n

Extrait de « Love is… » Dessin de Puuung

 

Personne ne peut deviner que ces dessins sont asiatiques. Bien loin du style des Manhwa (mangas coréen), les visages aux traits exagérés sont remplacés par des visages plus fins, dessinés aux crayons. Des planches colorées, pleines de vie. Un couple attachant qui donne envie de sourire. Les illustrations nous font plutôt penser à ce que l’on a l’habitude de voir chez les occidentaux. Puuung aime aussi animer ses dessins en faisant des gifs. La dessinatrice talentueuse et originale est loin d’être la seule représentée pendant le Salon du Livre.

Avec l’effervescence du dessin, que ce soit le manga ou la BD, les illustrateurs asiatiques sont en vogue. D’ailleurs, c’est un dessinateur japonais, Katsuhiro Otomo qui sera l’invité d’honneur du Festival d’Angoulême, qui débutera le 28 janvier.

 

 

 

 

 

 Alix Daguet 

Écrit par Alix Daguet