Le CSA inflige des sanctions à France Télévisions et NRJ

Logo du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel. (Crédit photo : Twitter CSA)

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a prononcé mercredi soir des sanctions contre la radio NRJ et le groupe France Télévisions.

La station musicale écope d’une amende d’un million d’euros suite à un canular téléphonique où des propos insultants et dégradants ont été proférés contre une femme. La séquence a eu lieu le 9 décembre 2016 dans l’émission C’Cauet. Depuis, l’animateur a changé de radio et est désormais chez VirginRadio.

Dans son communiqué, le CSA considère que «la victime du canular ayant été publiquement humiliée et placée dans une situation de détresse et de vulnérabilité manifestes, la séquence n’aurait pas du être diffusée».

NRJ a répliqué par un communiqué dans lequel la radio indique qu’elle va engager «un recours devant le Conseil d’Etat contre la sanction d’un million d’euros qu’elle estime injuste et totalement disproportionnée».

De son côté, France Télévisions a été mis en demeure pour une séquence jugée choquante par de nombreux téléspectateurs dans l’émission «On n’est pas couchés» de Laurent Ruquier sur France 2.

Le 30 septembre 2017, l’émission accueillait l’ex députée EELV, Sandrine Rousseau, victime d’agression sexuelle. Elle venait présenter son livre «Parler». Une vive altercation avait eu lieu entre la chroniqueuse Christine Angot et l’invitée, ce qui avait provoqué les pleurs de cette dernière sur le plateau.

Le CSA a dénoncé dans son communiqué «un choix de montage trompeur de nature à nuire à la bonne compréhension du téléspectateur quant au déroulement du débat». Le conseil reproche également à la chaîne «le parti pris des chroniqueurs, qui n’ont pas pris en compte la vulnérabilité de l’invitée».

Le groupe public n’a pour l’instant pas réagi à cette décision. La mise en demeure est un avertissement à une éventuelle sanction.

Antoine Ayral

Édité par Mehdi Bautier

Iconographie par Hippolyte Corneille

Écrit par IEJ3B

Laisser un commentaire