Le conservateur Sebastian Kurz officiellement investi en Autriche

Trois jours après son accord avec l’extrême droite, Sebastian Kurz le chef du parti conservateur (OVP) est officiellement investi Chancelier à Vienne. Il devient le plus jeune dirigeant européen.

Une suite logique pour Sebastian Kurz. Le 15 octobre dernier, le parti chrétien démocrate (OVP) dont il est le leader remportait les élections législatives en Autriche avec 31% des voix. Deux mois plus tard, il a succédé ce lundi à Christian Kern comme chancelier. A 31 ans, il est le plus jeune dirigeant européen.

Parmi son gouvernement de 13 ministres, six représenteront le parti de la Liberté d’Autriche (FPÖ), dont trois aux postes-clé de la Défense, de l’Intérieur et des Affaires étrangères. Ces nominations font suite au pacte de coalition signé vendredi dernier entre Sebastian Kurz et le leader du parti d’extrême droite Heinz-Christian Strache ; ce dernier sera investi vice-chancelier.

2000 personnes manifestent

Au programme des cérémonies d’investiture : Sebastian Kurz devait répéter ses priorités, notamment le renforcement de la politique migratoire, avec la défense des frontières afin de stopper l’immigration illégale et assurer la sécurité. Le nouveau dirigeant a aussi prévu une restriction des aides sociales pour les étrangers, en accord avec les idées du FPÖ. En matière de politique économique, il compte simplifier le système social avec des allègements fiscaux, des avantages économiques pour les ménages et les petites retraites.

En parallèle de cette cérémonie d’investiture, plus de 2 000 personnes de l’opposition de gauche et de défense des droits de l’homme ont manifesté contre la participation du parti FPÖ au nouveau gouvernement et dénoncé l’alliance entre Sebastian Kurz et Heinz-Christian Strache.

Quelques critiques ont été émises à l’annonce de son investiture : le commissaire européen Pierre Moscovici a notamment souligné une « présence de l’extrême droite au pouvoir non anodine » sur Twitter, ainsi que d’autres personnalités de gauche comme François Hollande. Angela Merkel a par ailleurs passé un coup de fil au nouveau Chancelier afin de le féliciter et l’a invité à venir visiter Berlin prochainement.

Sebastian Kurz a réaffirmé son engagement européen pour rassurer ses partenaires, alors que l’Autriche présidera l’Union Européenne de juillet à décembre 2018. 

 


Loanne Jeunet

Écrit par IEJ3A