Le code de la route fait peau neuve

Les futurs candidats bénéficieront de nouvelles images et de nouvelles questions. Le changement se fera à compter du 18 avril prochain. 

Parmi les nouveautés, figure le prix de l’examen qui devient payant,à compter du 1er juin, facturé à 30 euros. Une conséquence qui participera au changement d’organisation de l’examen du code, car les fonctionnaires ne feront plus passer l’épreuve, mais le privé. La Poste, s’est donc portée candidate pour prendre en charge les examens.

De nouveaux clichés avec vues aériennes et des vidéos feront leur apparition pour passer l’épreuve du code. Ce qui augmente le volume des diapositives, passant de 700 à 1 015.

Les grands changements en détails 

La formulation des nouvelles questions fera appel au bon sens des candidats, leur permettant d’utiliser leur intelligence au lieu du par cœur. Une méthode plus pédagogique qui préparera au mieux les futurs conducteurs, selon Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière. Axées sur l’éco-conduite, la sécurité et les nouvelles technologies, ces nouvelles questions viseraient à préparer le mieux possible les futurs conducteurs aux nouvelles technologies qui arriveront. Comme le nouveau système, appelée « e-call » qui permettra de prévenir automatiquement les secours en cas d’accident, système qui sera obligatoire en 2018.

Face à cette nouvelle modernisation, les auto-écoles ne sont pas prêtes car la nouvelle réforme s’appliquera dans moins de deux mois.

Pour rappel, la dernière fois que les questions ont été renouvelées, il y a 18 ans de cela, le taux de réussite était tombé à 20 %. Espérons que le taux de réussite restera à 70 % ou augmentera, mais ne diminuera pas, pour l’examen du code passé en 2015 en France.

Laura Anglionin 

Écrit par Laura Anglionin