Le chanteur grec Demis Roussos est mort

« Mourir auprès de mon amour » écrivait-il dans son album «ainsi soit-il» paru en 1977. Comme un présage… Demis Roussos est décédé dans la nuit de samedi à dimanche dans un hôpital d’Athènes.

Demis Roussos  à Baku

Demis Roussos à Baku Flickr @Le Guit

La carrière de Demis Roussos prend son envol grâce à son premier disque en solo «We Shall Dance» en 1971. Il mixe pop psychédélique et variété méditerranéenne, une recette qui fonctionne puisque l’artiste vendra plus de 60 millions de disques à travers le monde.

 

Né en 1946 en Egypte dans la ville d’Alexandrie. De parents grecs, Artémios Ventoúris Roúsos (qui prendra le pseudonyme de Demis Roussos) baigne dès sons plus jeune âge dans la musique grecque et arabe. Des influences qui caractérisent justement sa voix mielleuse et monacale. La privatisation du canal de suez en 1956 l’ayant contraint, lui et sa famille, a quitté l’Egypte pour la Grèce. Il y alterne les prestations de choriste dans les églises orthodoxes et de musicien dans les bars de la capitale grecque. Il y est d’abord bassiste puis chanteur du groupe Aphrodite’s Child.

Le style Demis Roussos a traversé les âges et les générations. Il a même sorti un album pop/rock/blues en 2009, entièrement composé par les jeunes artistes Picci et Almo.

Le chanteur de «Forever and Ever» ou encore de « quand je t’aime » fait une apparition devant la camera grâce à la réalisatrice Brigitte Roüan dans le film «tu honoreras ta mère et ta mère» en 2013.

                                                                                                                                                                                                                                                                                        Jordan Dos Santos

Écrit par jordaneliot