« L’auto-brasserie », le syndrome qui rend ivre sans avoir bu

Pendant un an, Nick Hess raconte qu’il s’est réveillé avec des maux de tête, des douleurs à l’estomac et se rendait compte qu’il était ivre sans avoir bu. La faute au trouble d’auto-brasserie dont ce Britannique souffre et il n’est pas le seul.  La BBC explique ce phénomène.

Après avoir mangé certains aliments comme des frites ou des pâtes, Nick Hess est ivre alors qu’il n’a pas touché à une goutte d’alcool. Inquiet, il a fait des tests médicaux.

Le docteur Anup Kanodia qui l’a ausculté a découvert qu’il y avait 400% de plus de levure dans ses intestins que ce qu’il s’attendait à trouver.

« Il a une brasserie dans l’estomac. Un syndrome d’auto-brasserie dû à une infection causée par Saccharomyces cerevisiae, la levure de boulanger (et de bière). S’il mange ou boit quoi que ce soit contenant de l’amidon (pain, soda, pâtes…), la levure fermentera les sucres en éthanol… Et il finira ivre.» expliquait elle.

Il n’est cependant pas le premier à souffrir de cette maladie rare, qu’est l’auto brasserie. La BBC explique que ce trouble avait déjà était recensé au Japon, dans les années 70 et depuis une cinquantaine de personnes ont déclaré souffrir du même trouble.

Le toxicologue judiciaire Wayne Jones reste néanmoins septique «ces gens ne peuvent pas produire assez d’alcool dans leur sang pour que cela ait une importance médicale ou médico-légale simplement à partir d’un déséquilibre de levure —à l’exception des quelques cas exceptionnels recensés au Japon», raconte la BBC.

Si la globalité des médecins n’est pas convaincue, les patients doivent se soigner et trouver une solution, cela passe par cela passe par des médicaments anti-fongiques et un régime alimentaire très faible en glucides.  Une alimentation draconienne évoquait par The Independant en 1998.

 Séphora Benazouz

Écrit par sephoclem