Laurent Blanc « veut avoir un club en juin »

Dans une interview au Parisien, l’ancien entraîneur du PSG et de l’équipe de France exprime son envie de reprendre un grand club européen. 

« Je veux avoir un club en juin ». Laurent Blanc s’apprête à sortir de sa période de congés prolongés. L’ancien entraîneur du Paris Saint-Germain accordait une interview ce lundi au quotidien Le Parisien. Interrogé sur son intérêt pour la prochaine Coupe du monde de football, Laurent Blanc espère avoir une autre activité à cette période, et a aussi une idée de sa future destination : « Je n’ai pas de certitude, mais je sais où j’aimerais entraîner ».

Le Cévenol met toutefois une condition à son potentiel retour sur un banc de touche. Il veut un club qui lui donne « les moyens de gagner ». S’il a déjà eu des sollicitations cet été venant notamment de clubs européens ou de la sélection américaine, il devrait tomber d’accord avec une grosse écurie pour la saison prochaine, et ne « pas en reprendre une en pleine saison ».

Et s’il allait à Manchester?

« Il y a une grosse dizaine de clubs qui pourraient m’intéresser » assure l’ancien sélectionneur des Bleus, de 2010 à 2012 qui voient ses préférences aller vers l’Italie, l’Espagne ou l’Allemagne. Contacté, Christophe Bérard, journaliste au Parisien auteur de l’interview, voit quant à lui neufs clubs en ligne de mire du Français, trois en Angleterre, trois en Espagne et trois en Italie.

Depuis de nombreux mois, certaines rumeurs l’envoient au nord de l’Angleterre, à Manchester United. Pour Christophe Bérard, cette idée est tout à fait envisageable : « pour être choisi dans ce club, il faut être adouber par Sir Alex Ferguson. Ferguson adore Blanc, ce ne serait pas scandaleux de voir Laurent Blanc entraîner les Red Devils ».

Dans cette interview, Laurent Blanc aborde aussi le tirage au sort compliqué du PSG en Ligue des champions. S’il considère « évidemment ce tirage compliqué », il l’affirme : « Bien sûr que le PSG peut sortir le Real Madrid ». L’ancien coach des bleus et rouges est conscient du potentiel du club de la capitale à gagner la coupe aux grandes oreilles, « Paris est bien installé dans la cour des grands » estime-t-il.

 

Arnaud Neuveux

Écrit par IEJ3A