L’Assemblée nationale vote la fin du RSI

Emmanuel Macron aura finalement fini par tenir une de ses promesses : les députés ont voté la disparition progressive du RSI à partir du 1er janvier 2018.

L’Assemblée a voté, ce jeudi 26 octobre au soir, la disparition Régime social des indépendants (RSI) dès le 1er janvier 2018, pour l’adosser au régime général. L’article a été voté par 80 voix contre 15 et 9 abstentions.

Ce régime, mis en place par la droite depuis 2006, a été critiqué par de nombreux candidats à l’élection présidentielle. Plusieurs élus ont rappelé que la Cour des comptes a qualifié ce régime de « catastrophe industrielle« .

En revanche, les élus Les Républicains et de La Nouvelle Gauche se montrent inquiets par cette nouvelle réforme. « Oui à une réforme du RSI« , mais « pas l’unanimité pour faire n’importe quoi« , a déclaré Thibault Bazin.

Pour l’élu de Nouvelle Gauche Joël Aviragne, ce thème complexe aurait dû « faire l’objet d’une loi à part entière’’, craignant « nouvel accident industriel“.

Les actifs, les retraités et leurs proches sont actuellement 6,5 millions à être enregistrés au RSI. Les différentes missions (retraite, assurance maladie…) seront reprises par les organismes du régime général : Urssaf et CPAM, au même titre que ses 5.550 employés.

Les indépendants bénéficieront d’une aide via des baisses de cotisation qui leur permettra de compenser la hausse de la CSG. Enfin à partir du 1er janvier 2019, ‘’une année blanche ‘’ de cotisations sociales sera mise en place pour les créateurs et les repreneurs d’entreprises.

Adrien Alves

Écrit par IEJ3A

Laisser un commentaire