Laïcité : comment former les professeurs ?

imgres-1

Manuel Valls  regrette que la transmission « des valeurs de laïcité, de respect de l’autorité, de tolérance » soit souvent « inexistante » à l’école. Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation a quant à elle affirmé que 1000 premiers « formateurs » seront préparés avant la fin de l’année scolaire, pour « aborder avec les élèves les questions relatives à la citoyenneté, à la laïcité, à la lutte contre les préjugés ». La volonté du gouvernement, après les attentats de janvier, est de généraliser l’enseignement de la laïcité dans les écoles.

Cet enseignement transversal sera dans les programmes scolaires dès la rentrée 2015. Si sur le fond chacun est d’accord, la mise en forme est plus difficile à mettre en place : il s’agit de former des intervenants qui formeront les professeurs à l’enseignement laïque. Pour la nouvelle génération d’enseignants, la laïcité fera partie intégrante de leur formation initiale.

Apprendre des faits religieux sans faire entorse à la laïcité, c’est tout l’enjeu de cette réforme. Najat Vallaud-Belkacem rappelle que la vocation première de l’école est la transmission du savoir : « C’est dans le vide de la pensée que s’inscrit le mal » a-t-elle dit à l’assemblée mercredi dernier. Sensibiliser à la laïcité, enseigner la morale civique, initier les élèves aux médias… Ce seront en tout onze mesures et 250 millions d’euros de budget sur trois ans qui assureront la transmission des valeurs de la République aux plus jeunes.

Marius Mathieu

 

Écrit par marmax